Ça y est, c’est la rentrée ! Cela veut dire nouveau cartable, concours de bronzage entre collègues et la routine de la vie quotidienne. Mais quoi de mieux pour lutter contre le blues du mois de septembre que de reprendre les sorties culturelles. Untitled s’est déconfiné pour aller à la Cinémathèque et redécouvrir Louis de Funès. 

Depuis le 15 juillet dernier, et jusqu’au 31 mai prochain, l’exposition Louis de Funès à ouvert ses portes. Pour la première fois l’établissement offre une exposition uniquement consacré à un acteur. La notoriété de Louis de Funès de Garlaza n’est plus à faire. Connu et reconnu par le grand public avec ses premiers rôles comique, il a pourtant été boudé par la profession et n’a pas eu la reconnaissance qu’il aurait méritée. C’est chose faite aujourd’hui.

L’héritier du burlesque

Impossible de parler de cet homme-orchestre sans évoquer ses mimiques et son pouvoir comique sans pareil. L’exposition commence avec l’évocation des modèles de Louis de Funès. Laurel et Hardy, Chaplin ou encore Keaton sont autant d’hommes qu’il admire sans le dire. Avec eux, il découvre qu’il n’est pas nécessaire de rire pour faire rire. Lorsque le film Hellzapopins arrive sur les écrans français en 1947, c’est un électrochoc pour l’acteur qui, avec ses copains de la troupe des Branquignols démarre l’élaboration de sa palette de grimaces reconnaissables entre toutes.

Le Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault © 1964. SND (Groupe M6)

La conscience de son corps

Véritable hyper actif, Louis de Funès se donne tout entier. Dans Le grand restaurant, Les aventures de Rabbi Jacob ou encore L’homme orchestre, il va même jusqu’à danser et se transformer en chorégraphe.

C’est cette facilité à se transformer et à se mettre au service du comique et du personnage qui lui a permis de rendre attendrissant le plus odieux des personnages.

« Un pensionnaire difficile »

C’est avec cette phrase que Louis de Funès se décrit. Dans le travail, l’homme ne se laisse que peut le temps de rire. Acharné, il ne laisse rien passer et s’immisce dans la moindre décision du scripte à la réalisation en passant par les costumes. Pour faire rire, tout est calculé, quitte à, parfois, en devenir presque tyrannique. Dans cette exposition, comprenant plus de 300 objets, extraits de films et livres, on découvre des carnets noircis de gags, et des scriptes commentés à foison de quoi passer un bon moment et apprendre encore quelques petites choses sur cet homme si familier.

Exposition Louis de Funès
Jusqu’au 31 mai 2021
Du lundi, mercredi à vendredi de 12h à 19h
Samedi de 11h à 22h
Dimanche, jours fériés et vacances scolaires de 11h à 20h
Fermeture les mardis, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai
Réservation obligatoire