Du 19 mars au 17 juillet 2016, les grilles du jardin du Luxembourg accueillent une exposition de 80 photographies de Michel Rawicki.

Né en 1950, Michel Rawicki découvre la photographie à l’âge de 18 ans et part, l’année suivante, réaliser ses premiers reportages. Quelques années plus tard, il se consacrera plus longuement à la photographie de personnages et aux natures mortes. Mais la découverte des pôles changea sa façon de travailler la photographie. En effet, celles-ci prennent rapidement une démarche éthique et contemplative, métamorphosant son regard et son approche de cette nature.

Du Groenland à l’Antarctique, en passant par la Sibérie ou l’Alsaka, le photographe Michel Rawicki a voyagé pendant plus de 20 ans et photographié les régions polaires en s’intéressant de près aux Hommes, aux bêtes et aux glaces. Le photographe explique : « partager mon amour des pôles, faire prendre conscience que la préservation de cette immensité fragile nous concerne tous au quotidien ». Dans notre contexte actuel de bouleversements climatiques, le photographe nous apporte son témoignage sur un monde qui change et sur cet univers blanc, sensible et fragile qui doit devenir notre préoccupation environnementale du moment.

Du 19 mars au 17 juillet 2016

Sur les grilles du Jardin du Luxembourg
 Rue de Médicis

75006

Entrée Libre


1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here