Il y a quelques années déjà le spectacle de Joris Mathieu Urbik/Orbik au Montfort m’avait déjà laissée pantoise. Certes, la scénographie l’emportait sur l’aspect hermétique de l’histoire (adapté du roman de Philip K. Dick). L’intégration scénique des nouvelles technologies avec notamment la superposition de vidéo sur les comédiens, les hologrammes et cette mise en scène futuriste et anxiogène de l’urbanité nous avait un peu fait oublier les longueurs du spectacle.

C’est donc en tout naïveté que je réitérai l’expérience à nouveau au Montfort avec la dernière création de l’artiste : Hikikomori, le refuge. La mention « enfance & jeunesse » me laissait espérer un moment potentiellement plus ludique, qui sait ? D’autant plus que le projet est attirant. Pour chaque représentation un casque audio est prêté au spectateur, trois casques possibles pour trois versions de l’histoire. La salle se projette ainsi sur la même scène tandis qu’elle se divise pour découvrir trois sons de cloche différents. Une expérience collective donc, qui force la discussion entre les spectateurs.

Création 2015 - TNG - Centre Dramatique de Lyon Mise en scène : Joris Mathieu Dispositif scénographique : Nicolas Boudier et JOris Mathieu CRéation Lumière : Nicolas Boudier
Création 2015 – TNG – Centre Dramatique de Lyon
Mise en scène : Joris Mathieu
Dispositif scénographique : Nicolas Boudier et JOris Mathieu
CRéation Lumière : Nicolas Boudier

Armée d’un accompagnant, nous nous installons dans la salle avec deux casques différents. Et c’est parti pour le grand voyage… de l’ennui. Avec tous ces paramètres alléchants, Joris Mathieu a oublié de nous raconter une histoire… Niels, un ado dépressif, refuse tout contact avec le monde extérieur et ne vit qu’à travers son ordinateur. La mère soudée à la porte de sa chambre attend désespérément qu’il lui ouvre (et on comprend qu’il n’en ait pas envie). Le père, mutique se renferme dans la création de ses figurines miniatures. La communication a cessé depuis trop longtemps pour espérer voir Niels sortir de sa bulle virtuelle. Le Hikikomori  est un terme japonais désignant une pathologie courante chez les adolescents cloîtrés chez eux en proie à un terrible repli sur soi. Avec cette thématique légèrement éculée, on évite difficilement les clichés poussifs sur la porosité des mondes réels et virtuels. On saisit bien vite que les trois versions correspondent en fait aux points de vue des trois personnages. La même histoire donc mais d’un angle différent.

Si le geste artistique est ambitieux, on se morfond dans son siège dans une somnolence constante due à la bande-son lancinante dont seul le sommeil peut nous livrer une porte de sortie.

Infos pratiques
Théâtre Monfort Du 19 au 30 janvier
durée 1h Tout public
MAR 19 – 19H30
JEU 21 – 14H30
VEN 22 – 19H30
SAM 23 – 16H & 19H30
DIM 24 – 16H
LUN 25 – 14H30
MAR 26  – 19H30
JEU 28 – 14H30
VEN 29  – 15H30 & 19H30
SAM 30 – 16H & 19H30

http://www.lemonfort.fr/agenda-programme/hikikomori-le-refuge

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here