Héritier d’une famille d’acrobates depuis sept générations, la compagnie a donné à cet art ancestral un souffle nouveau en alliant tradition marocaine et écriture chorégraphique contemporaine. Sous la direction d’artistes tels qu’Aurélien Bory (Azimut, Taoub) ou de Martin Zimmermann (Chouf Ochouf), le Groupe Acrobatique de Tanger a développé un langage corporel fondé sur un humour et des figures qui ne cessent de brouiller les frontières entre cirque et danse.

Leur nouvelle pièce, Halka, est une création collective élaborée avec Abdeliazide Senhadji, membre de la compagnie XY. Ecrite pour 14 acrobates dont deux musiciens, elle allie la poésie du geste à l’énergie des percussions berbères et réinterroge l’espace par des cercles, des sauts et des pyramides spectaculaires.

Liens :
Biennale de la danse (du 14 au 30 septembre à Lyon)
Halka au théâtre des Célestins

maxresdefault (2)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here