Du 11 septembre au 18 décembre, la Bibliothèque publique d’information proposera une rétrospective du documentaire chilien au Centre Pompidou. Elle y diffusera une cinquantaine de films réalisés entre 1958 et 2020, mettant en avant de jeunes cinéastes mais également des figures emblématiques du documentaire chilien : Patricio Guzmán, Carmen Castillo et Ignacio Agüero, qui seront présents lors de séances spéciales.

Avec une programmation riche, qui balaie différentes époques, cette rétrospective met en lumière l’histoire du Chili, la complexité de ses luttes passées et à venir, le poids de la mémoire…et ce à un moment décisif pour le pays. En effet, un an après le début des manifestations au Chili, déclenchées par la hausse du prix du ticket de métro, les chiliens s’apprêtent à voter un référendum. Il s’agira de décider si oui ou non ils gardent la constitution rédigée sous le régime de Pinochet en 1980. 

Le cycle a commencé le week-end dernier, en présence de Patricio Guzman avec la projection de la Bataille du Chili, réalisé 9 mois avant le coup d’Etat de Pinochet en 1973 et monté plus tard par le réalisateur en exil, ainsi que Chili, la mémoire obstinée, dont le cycle porte le nom. Le réalisateur sera également présent lors de la projection de son dernier film, La Cordillère des Songes le 26 septembre. 

Vous retrouverez toute la programmation ici  

Quelques séances spéciales auront court lors du cycle :

  • Le 27 septembre, en l’honneur de Luis Sepúlveda, écrivain et cinéaste chilien disparu en avril à cause du Covid-19
  • Le 25 octobre, les chiliens doivent voter par référendum pour décider s’ils souhaitent maintenir ou non la constitution actuelle, rédigée en 1980 sous le régime de Pinochet. A cette occasion, une séance sera consacrée aux oeuvres des artistes et cinéastes depuis le début de la contestation sociale en octobre 2019.

Une superbe rétrospective, à la programmation riche et actuelle. A ne pas manquer !