logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

Rentrée littéraire : "Quelque chose à te dire" de Carole Fives

9 septembre 2022, par Mathilde Jarrossay

Dans son nouveau roman, Carole Fives file le thème du double imposant à son récit un rythme haletant proche du roman policier. Quelque chose à te dire est un thriller sur la création et l'imposture. 

Tout commence à la mort de Béatrice Blandy, l'auteure favorite de Elsa Feuillet. La jeune femme, elle-même écrivaine, est passionnée par le texte de Béatrice. Elsa qui mène une vie monotone à Lyon rencontre le veuf de Béatrice, Thomas. Tous deux vont lier une idylle mais un jeu dangereux s'impose alors à Elsa. Peu à peu, elle se fond dans la peau de Béatrice, de l'apparence au style de vie en passant par la rédaction littéraire...

Duplicité et singularité

Construit en trois parties et un épilogue, Carole Fives fait monter le suspens peu à peu dans ce roman. Elsa est une jeune femme effacée, affable, perdue dans sa vie et qui y trouve un sens en lisant ceux de celle qu'elle admire, Béatrice Blandy. Peu à peu, au contact de Thomas, elle va se métamorphoser pour être au plus proche de celle qu'elle admire.

Magnifique jeu de miroir, ce roman se décompose en plusieurs phases. Elsa s'imprègne dans un premier temps de cet appartement où la défunte vivait avec son mari, elle s'enfonce peu à peu dans sa vie, avec Thomas, délaissant jusqu'à sa propre vie et ses propres amis. Carole Fives décrit les photos, les objets, les livres dont s'empare Elsa.

"Elsa était chacune d'elles aujourd'hui, chacune de ces amies d'enfance avait subsisté en elle sous une forme ou une autre, elle était une mosaïque, un patchwork, un être éclaté et recomposé sans cesse."

Le suspens du roman est palpable à chaque page. Elsa parle aux photos de Béatrice, on sent le regard de l'auteure dans chaque page et dans chaque recoin de l'appartement qu'Elsa parcourt. Jusqu'où ira la jeune femme dans son admiration ?

"Les mains blanches de Béatrice l'attrapent à la gorge. - C'est moi la seule, l'unique ! Tu n'existes pas ! Elsa ferme les yeux et s'abandonne à l'étreinte glacée de Béatrice. Tue-moi, oui, tue-moi, qu'on en finisse."

La création littéraire

Quelque chose à te dire est aussi un roman sur la création littéraire. Dans ce jeu que joue Elsa, à devenir Béatrice, à s'oublier aux côtés de Thomas, elle oublie aussi ses propres talents d'auteure jusqu'au moment où tout bascule. Sa fascination finit par la dépasser.

Le thème de l'auteure est largement développé dans ce roman. Carole Fives parle des auteur.es, de l'inspiration et des livres des plus renommé.es. Elle file aussi cette figure en décrivant le bureau de Béatrice, ce lieu sacré et caché. Il est toujours question d'inspiration et d'écriture dans ce roman. Elsa est sans cesse poussée par ce besoin d'écrire et par ce besoin de rendre hommage aussi à Béatrice.

"Les stylos de Béatrice, ces stylos dont étaient sortis les livres qui avaient changé la vie de tant de lecteurs, ces stylos semblaient avoir rendus l'âme, comme leur propriétaire. Le coeur d'Elsa se serra. Plus jamais Béatrice ne grimperait quatre à quatre les marches menant à son bureau, plus jamais elle ne s'assiérait à sa table de travail ni n'écrirait la moindre ligne. Elsa, elle, était encore vivante."

Carole Fives signe un roman troublant sur le double et l'imposture. Un roman qui flirte avec le roman policier et qu'on a du mal à lâcher.

"Quelque chose à te dire", Carole Fives, Editions Gallimard, 176 pages, 18€

Découvrez d'autres livres de l'autrice :


   



auteur
Passionnée de littérature depuis toujours, après des études d’édition, c’est finalement le spectacle vivant qui emporte Mathilde mais elle a toujours une bibliothèque conséquente. Elle écrit sur Untitled depuis 2017 dans la rubrique livre, autant de littérature contemporaine, française et étrangère mais aussi des sélections de livres jeunesse.


Retour

Articles similaires

« Mise en forme », un livre de Mikella Nicol
"Le chant de la rivière", un livre de Wendy Delorme
“L’homme aux mille visages”, un livre de Sonia Kronlund
"Le Temps des cerises", un livre de Montserrat Roig
"Les racines secondaires", un livre de Vincent Fortier
« Le grand livre des agrumes » un livre d’Anne Etorre
"N'oublie rien" un livre de Jean-Pierre Martin
“Bientôt les vivants”, un livre de Amina Damerdji
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel