logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

Rentrée littéraire : "La version qui n'intéresse personne", Emmanuelle Pierrot

5 octobre 2023, par Laurence Lesager

Emmanuelle Pierrot signe avec La version qui n’intéresse personne un premier roman happant, bouleversant et psychologique qui souligne la cruauté des humains, la trahison et la persécution.

Du haut de leurs 18 ans, Tom et Sasha ont quitté Montréal sur le pouce pour s’établir au Yukon, à Dawson City. Mais le rêve des grands espaces laisse rapidement place à la désillusion et au cauchemar lorsque Sasha se met à fréquenter Kosmas. La jalousie de Tom devient destructrice, et c’est le début d’une longue descente aux enfers pour Sasha.

Paradis des grands espaces

A l’autre bout du monde, les deux meilleurs amis trouvent enfin la communauté de punks, d’anars et de vagabonds dont ils aspiraient à faire partie. Pour eux, c’est synonyme de liberté, d’être libres. Sans logement fixe, vivant de petits boulots saisonniers, d’alcool et de drogues, la décadence effrénée de l'insouciance et l'irresponsabilité rythment leur quotidien. Malgré le chaos de leur situation, ils s’y sentent bien. Tellement bien qu’ils adoptent une chienne-louve, Luna : “Sinon, chez nous, c’était beau, petit, chaotique. On aimait ça, vivre là, et on était heureux, tellement que Tom s’est mis en tête d’adopter un chien. (...) Trois jours plus tard, je fendais des bûches en fines éclisses quand Tom est arrivé derrière la cabane avec un gros chien-loup femelle, une bête grandiose au pelage touffu.

Cette dernière va se révéler être un soutien émotionnel important pour Sasha qui va considérer Luna comme son enfant et sa confidente.

Ce soir-là, à un party au Hobo Mansion où on est allés Tom et moi, j’ai embrassé Kosmas pour la première fois, et quelque chose, une chose encore impossible à percevoir, s’est mis en branle.”

La descente aux enfers

Tom et Sasha sont comme frère et soeur, une amitié forte lie les deux Montréalais, du moins, c’est ce que Sasha pensait. Ici, au Yukon, à l’autre bout du monde, Sasha se sent libre. Libre de coucher avec qui elle veut et d’aimer qui elle veut. Se reconstruire et vivre sans limite à l’autre bout du pays dans le vaste territoire du Yukon, c’était là un projet à la fois fou et idéaliste.

Lors d’une soirée, une nouvelle fois bien arrosée, au Pit, les deux amis se trouvent dans un plan à 3 avec une inconnue. Ce qui semble alors n’être qu’un délire de soirée va se muer petit à petit en quelque chose de plus fort et de plus dangereux, notamment pour Tom :
- C’est pas toi qui me fait chier, c’est Kosmas. Il est narcissique pis il se crisse de toi. Tu peux pas dater quelqu’un d’autre ?
- Mais je suis une grosse conne en amour ! Tu me connais, ça va sûrement pas durer ben longtemps.
- Tu le vois pas, qu’il s’en câlisse ? il a insisté. Tu mérites pas ça. J’le haïs.
- T’as le droit de le haïr. J’te promet que je l’inviterai pas ici.
- C’est juste qu’on a jamais parlé de ce qu’on était.
- Qui ça, on ?
-Ta gueule, deux secondes. Sérieux, Sasha. On dort ensemble, t’es tout le temps toute nue, on a déjà couché ensemble. On… tu t’es jamais demandé ? Moi, en tout cas, je suis tanné de courailler. Pis nous autres, on sait qu’on s’entend bien. J’aime ça, dormir avec toi. Je… t’es fucking drôle, man. Tu me fais tellement rire.”

Loin d’être à l’aise avec cette déclaration, Sasha tente de lui exprimer clairement qu’elle n’est pas intéressée et qu’elle ne veut pas gâcher leur amitié. Tom ressasse. Des jours, des semaines, il s’éloigne de Sasha et sort au Pit, seul, sans l’inviter. Il rentre tard ou découche. Lui adresse à peine la parole. Sasha sent qu’il s’éloigne mais justifie ce comportement par le fait qu’il ait sûrement besoin de temps pour encaisser le fait qu’elle n’éprouve pas les mêmes sentiments que lui à son égard. Sasha a été naïve. Ce qui se tramait pendant cette absence et ce détachement n’était qu’un léger aperçu de l’horreur qui l’attendait.

La version qui n’intéresse personne est un roman cruellement efficace. Si les premières pages sont légères, il ne faut pas s’y attarder, car derrière ce côté je-m’en-foutiste, se cache une réalité bien plus sombre. De party en party, le vent tourne et le piège se referme petit à petit sur Sasha, victime idéale puisqu’on peut tout lui reprocher. Bientôt, elle sera prisonnière de son déshonneur et sa voix sera étouffée, personne ne la croira et ne voudra écouter sa version des faits. Les amis de toujours, blessés, se révéleront sous le jour de la vengeance. Les rumeurs se propageront, et tous les coups seront permis.

la version qui n'intéresse personne.jpeg

La version qui n’intéresse personne, Emmanuelle Pierrot, Le Quartanier, 368 pages, 28€




auteur
Rédactrice chez Untitled depuis 2021, Laurence est libraire passionnée de littérature et de tout ce qui touche au monde de l'art et de la culture


Retour

Articles similaires

« Mise en forme », un livre de Mikella Nicol
"Le chant de la rivière", un livre de Wendy Delorme
“L’homme aux mille visages”, un livre de Sonia Kronlund
"Le Temps des cerises", un livre de Montserrat Roig
"Les racines secondaires", un livre de Vincent Fortier
« Le grand livre des agrumes » un livre d’Anne Etorre
"N'oublie rien" un livre de Jean-Pierre Martin
“Bientôt les vivants”, un livre de Amina Damerdji
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel