logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

"Les dangers de fumer au lit" de Mariana Enriquez

3 avril 2023, par Mathilde Jarrossay

Aussi étrange, ésotérique et mystérieux que son grand roman Notre part de nuit, Mariana Enriquez nous livre un nouveau recueil de nouvelles. Se succèdent des histoires de fantôme, de magie, de croyances religieuses, toujours dans un style fantastique, dans lequel l'auteure excelle. 

Il y a cet hôtel hanté, cette jeune fille aux prises avec ses démons, les enfants fantomatiques qui errent dans Barcelone... Et bien d'autres, autant d'histoires et d'êtres fanstasmagoriques qui hantent les nouvelles de l'auteure argentine. Comme dans son recueil précédent Ce que nous avons perdu dans le feu, Mariana Enriquez exhume dans ces douzes nouvelles les traditions argentines et les fantômes du passé. 

La présence des autres

Ce qui lie ces douzes histoires, c'est le monde de Mariana Enriquez, cet univers qui nous embarque dans les bas fonds de l'Argentine peuplés d'une mythologie étrange, de monstres et de fantômes. Cet univers se déploie ici dans 12 courtes nouvelles qui se succèdent autant que la misère des personnages. Chaque esprit àases fantômes, il y a les démons de Josefina, Angelita, les enfants perdus de Barcelone ou encore la jeune femme du Mirador, ce sont tous des êtres malicieux qui s'infiltrent dans la vie des protagonistes.

"Les enfants nous empêchent de partir. On ne peut pas sortir du Raval. Les mômes ont été malheureux, ils veulent que personne ne s'en sorte, ils veulent qu'on souffre."

Mariana Enriquez excelle dans l'art de réveiller ces présences, ces esprits qui peuplent les traditions argentines. Dans certaines nouvelles, ces présences sont maléfiques et sans espoir quand dans d'autres elles tentent juste de guider les personnages. Elle explore autant l'âge adolescent et ses pulsions comme aller se baigner dans une tufière, la soif de découvrir sa sexualité ou encore les histoires d'amour contrarié comme celles d'Elina. 

Chaque nouvelle comporte sa part d'étrangeté qui fait entièrement partie du style de l'auteure. 

" - La fille du propriétaire, quand elle était petite, pensait qu'une folle se cachait ici. 
- Quelle folle ? demanda Elina, qui souriait toujours.
- Aucune. Il n'y en a jamais eu. La gosse avait lu un livre avec une folle enfermée et ca l'a marquée.
- On enferme toujours les folles dans les livres, murmura Elina.
-  Elles pourraient s'échapper."

Les monstres

Autant prévenir, le monde de Mariana Enriquez n'est pas sans danger. Tout dérange, tout est glauque et lugubre. L'auteure manie le style du gore et du fantastique à merveille. On peut, en lisant, sentir la présence des fantômes et des esprits qu'elle décrit. Ces monstres, ce sont aussi les SDF argentins, les désargentés, les laissés pour compte. Ces nouvelles sont aussi étranges que politiques, on peut trouver dans les histoires de l'auteure une réhabilitation de ces laissés pour compte.

" - Quels démons ?
- Des vieux démons dont on ne peut pas dire le nom. Même le Christ de Las los luces ne pouvait rien contre ça c'était trop ancien."

Ce sont presque toutes des femmes qui sont mises à l'honneur dans chaque nouvelle, leurs prénoms se répondent parfois, comme elles répondent à l'autre receuil de nouvelles. Aussi attachantes que dérangeantes, on s'identifie difficilement à ces protagonistes. 

Les nouvelles de ce recueil vous emmèneront ailleurs, dans un monde plus sombre et peuplé d'esprits qu'on tente plutôt d'éviter. On retrouve avec plaisir la plume efficace et singulière de l'auteure argentine.

Un recueil qui plaira à ceux qui aiment les romans fantastiques et les histoires d'horreur.

3441615595.jpg

"Les dangers de fumer au lit", Mariana Enriquez (traduit par Anne Plantagenet), Editions du sous-sol, 240 pages, 21€

Découvrez d'autres livres de l'autrice :

notre-part-de-nuit-417x600.jpeg 148515_couverture_Hres_0-622x1024.jpeg    



auteur
Passionnée de littérature depuis toujours, après des études d’édition, c’est finalement le spectacle vivant qui emporte Mathilde mais elle a toujours une bibliothèque conséquente. Elle écrit sur Untitled depuis 2017 dans la rubrique livre, autant de littérature contemporaine, française et étrangère mais aussi des sélections de livres jeunesse.


Retour

Articles similaires

"Le Temps des cerises", un livre de Montserrat Roig
"Les racines secondaires", un livre de Vincent Fortier
« Le grand livre des agrumes » un livre d’Anne Etorre
"N'oublie rien" un livre de Jean-Pierre Martin
“Bientôt les vivants”, un livre de Amina Damerdji
"Basses terres", un livre d'Estelle-Sarah Bulle
"La vie précieuse", un livre de Yrsa Daley-Ward
"Les Derniers Américains", un livre de Brandon Taylor
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel