logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

“Ces femmes-là”, un livre de Ivy Pochoda

24 avril 2023, par Marie Heckenbenner

Avec Ces femmes-là, Ivy Pochoda signe un roman noir dans lequel elle se glisse dans la vie de femmes victimes d’un tueur en série. Un polar résolument féministe qui fait la part belle aux invisibles de l’American Way of Life.

“La femme a été jetée-là, la gorge tranchée, un sac en plastique sur la tête”. A West Adams, un quartier dans le South Los Angeles, un tueur en série dont les meurtres hantent encore les mémoires se remet subitement en activité. Des prostituées noires sont assassinées les unes après les autres, et tout le monde s’en fiche. Dorian, Feelia, Marella, Julianna et Anneke vivent en marge de la société, bâillonnées par le mépris et le souvenir de ces meurtres survenus quinze ans plus tôt. De son côté, Essy Perry, lieutenant de police, n’en démord pas : un lien évident existe entre les meurtres passés et présents. Personne ne semble l’écouter, pourtant elle en a la conviction.

Une galerie de portraits

Avec Ces femmes-là, Ivy Pochoda s’empare d’un sujet assez classique pour en proposer une version plus personnelle, centrant le récit sur les victimes plutôt que sur le tueur. Elle ne cherche pas à fouiller l’âme du tueur en série, ni à analyser sa personnalité et son mode opératoire, et encore moins à expliquer ses gestes mais se glisse plutôt dans la vie - et dans la tête - de celles qui sont encore présentes. “Elle avait pris l’habitude d’être ignorée. Mais elle parlait quand même, d’une voix agressive et insistante. Sa fureur l’énervait elle-même. On aurait dit que sa voix appartenait à une autre femme. Elle détestait prononcer le prénom de sa famille dans leurs locaux infects. Elle détestait convoquer le souvenir de Lecia sous les néons froids, par-dessus des radios et le vacarme des téléphones”.  

On y rencontre Dorian - dont la fille faisait partie des premières victimes -, Julianna Vergas, Marella Colwin, une artiste, sa mère Anneke, assez désagréable, Kathy, Feelia Jeffries, seule survivante et Essy Perry, l’enquêtrice. Et ce sont ces femmes qu’elle cherche à mettre en avant. Des femmes pour la plupart afro-américaines, défavorisées, discriminées, invisibles et méprisées par la société. “Des prostituées a dit la police. Des prostituées ont répété les journaux”. Hantées par la mémoire des meurtres les plus anciens et bousculées par ceux qui surviennent à nouveau, des femmes laissées pour compte qui ne comptent pour personne, et qui restent à jamais des proies pour ces hommes.

Un polar féministe

Autour d’elles, il n’y a qu’un homme, si banal qu’elles sont incapables de le décrire et la seule chose qu’elles savent, c’est qu’il est blanc. Un homme que la police n’est pas décidée à retrouver et qui va à nouveau bouleverser la vie de six femmes. Au fil des pages, Ivy Pochoda cherche la vérité des faits. Avec une force singulière, elle décrit leurs humeurs, leur rage et leurs émotions, et livre avec finesse une analyse psychologique des individus et de chacune des situations. “J’ai toujours été intéressée par la destruction du corps féminin. Ou plutôt par la façon dont le monde s’acharne à le détruire. Selon moi, il est le seul à subir une telle violence, à la fois physique, psychologique et émotionnelle”.

Dans ce roman noir, elle enferme son lecteur dans un huis clos et fait entendre les voix de celles que personne n’écoute. En plaçant les victimes au centre de l’histoire, elle signe un roman à vif, au sein duquel elle met sur le devant de la scène celles qu’on appelle les invisibles.

Ces-femmes-la.jpeg

“Ces femmes-là”, Ivy Pochoda, traduit par Adélaïde Pralon,Editions Globe, 400 pages, 23 €

 




auteur
Amoureuse des livres et dénicheuse de bons restos🍷 Journaliste et fondatrice d'Untitled Magazine. Pour la joindre : m.heckenbenner@untitledmag.fr


Retour

Articles similaires

"Le Temps des cerises", un livre de Montserrat Roig
"Les racines secondaires", un livre de Vincent Fortier
« Le grand livre des agrumes » un livre d’Anne Etorre
"N'oublie rien" un livre de Jean-Pierre Martin
“Bientôt les vivants”, un livre de Amina Damerdji
"Basses terres", un livre d'Estelle-Sarah Bulle
"La vie précieuse", un livre de Yrsa Daley-Ward
"Les Derniers Américains", un livre de Brandon Taylor
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel