logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

Eté 2023: 3 livres à mettre dans sa poche #2

6 juillet 2023, par Untitled Magazine

Pour la septième année consécutive, tout l’été, et chaque semaine, Untitled Magazine vous propose trois livres à lire. Que vous soyez dans votre maison de campagne, au bord de la plage, entre amis ou encore au travail, vous devriez trouver votre bonheur.

Ils sont infirmiers de campagne, Fanny Cheyrou

9782266328104ORI.jpeg

Dans chaque foyer, on attend l’arrivée de Ludovic ou Maxime comme on attend le facteur. Car ces infirmiers à domicile sont parfois les seules personnes que ces petits vieux qui vivent pour la plupart dans une solitude pesante et parfois même dans une grande précarité, voient de la journée. Dans des zones où les médecins de campagne ont presque disparu, ces infirmiers accompagnent avec un dévouement absolu ces habitants de plus en plus fragiles. 

Journaliste, Fanny Cheyrou a pendant un an suivi et recueilli les témoignages de Ludovic et Max, ces deux infirmiers qui se relaient auprès de leurs patients dans les Landes. Avec eux, elle a arpenté les routes sur lesquelles plus personne ne s’aventure. A travers leurs témoignages, elle rend un hommage vibrant à ce métier et met en avant toute la difficulté qu’ils ont à le faire. Mais dans ces villages, rien ni personne ne pourrait remplacer ces hommes. Car face à l’augmentation des déserts médicaux ruraux, ce sont les seuls à encore pouvoir prendre soin des personnes âgées isolées. 

Un livre témoignage court mais poignant qui rend hommage à ces hommes dévoués à leurs patients.

Critique rédigée par Marie Heckenbenner

"Ils sont infirmiers de campagne", Fanny Cheyrou, Editions Pocket, 128 pages, 7,30 €

Sélection officielle, Thierry Fremaux

9782330176389.jpeg

25 mai 2015, lendemain de clôture de la 68e édition du Festival de Cannes, Le Grand Théâtre Lumière s’est vidé de ses derniers spectateurs. Quelques jours de repos pour Thierry Frémaux avant d’enchaîner sur la préparation du Festival Lumière organisé chaque automne à Lyon, par l'Institut Lumière dont il est le directeur.

Avec ce carnet de bord intimiste tenu sur une année entière, d’une clôture à une autre du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, délégué général de cet événement emblématique, nous plonge dans les coulisses de la plus belle fête du cinéma. On y croise les acteurs, les réalisateurs, ou encore les scénaristes, mais aussi ceux qui constituent les rouages d'un événement si emblématique et médiatique : les équipes techniques, les producteurs, le jury et parfois les critiques. 

Entre allers-retours aux quatre coins du globe pour visionner et dénicher les films qui seront présentés lors de la 69e édition, discussion intense avec Pierre Lescure (Président du Festival de Cannes entre 2014 et 2022) pour nommer le président du jury, pression des producteurs et réalisateurs pour voir leur film faire partie des différentes sélections, choix de l’affiche officielle…Thierry Frémaux rend un puissant hommage au 7e art, aux cinéastes qu’il admire, et à ceux qui créent et façonnent le Festival de Cannes.

Critique rédigée par Salomée Hubleur

“Sélection Officielle : journal notes et voyages”, Thierry Frémaux, Editions Actes Sud, 668 pages, 11.90€

Le jardin des Fonzi-Contini, Giorgio Bassani

A36634.jpg

Italie, été dans le jardin de la propriété de la famille Finzi-Contini. Giorgio observe depuis toujours cette grande demeure encerclée par une enceinte de pierre. Tout le monde à Ferrare connait les Finzi-Contini mais personne ne sait vraiment ce qui se joue derrière ces murs. A l'aube de la Seconde guerre mondiale, un dernier été brûlant s'empare des coeurs et des corps de Giorgio, Micol, Alberto et leur ami Bruno. 

C'est une histoire d'amour, de découverte mais aussi une sombre chronique à venir pour cette famille. On suit les amours contrariés de Giorgio pour l'insaisissable Micol, les parties de tennis animées entre Bruno et Alberto. C'est l'apologie du farniente à l'italienne, les longues balades à vélo et les décors de pins. Le Jardin des Finzi-Contini ,aussi culte qu'il soit, est aussi un doux livre de vacances. C'est aussi une chronique de classe et du desastre annoncé pour les juifs. C'est une occasion pour parler de la religion juive aussi pour l'auteur. 

Un roman doux et amer sur la découverte de l'amour dans un temps et un espace clos.

Critique rédigée par Mathilde Jarrossay

"Le jardin des Fonzi-Contini", Giorgio Bassani, traduit de l'italien par Michel Arnaud, Editions Folio, 384 pages, 9,20 €

Ils sont aussi en poche :

9782253936763-001-T.jpeg G07071.jpg    

 




auteur
Le webzine des plaisirs culturels.


Retour

Articles similaires

[Un, deux, trois… Lire !] Des albums jeunesse #12
[Dans la bulle] Notre sélection de bandes dessinées #27
La « pochothèque » mensuelle de la rédaction #34
[Un, deux, trois… Lire ! ] Des albums jeunesse #11
La « pochothèque » mensuelle de la rédaction #33
La rentrée littéraire 2022 est en poche #2
[Un, deux, trois… Lire ! ] Des albums jeunesse #10
10 livres de la rentrée littéraire 2023 à offrir à Noël
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel