logo UNTITLED MAGAZINE
Le webzine des plaisirs culturels
Rechercher
Instagram Facebook Twitter

[Dans la bulle] Notre sélection de bandes dessinées #24

25 juin 2023, par Untitled Magazine

Vous aussi vous êtes perdu.e.s avec toutes les sorties récentes, tous les livres qu’on vous conseille et toutes les recommandations des libraires jusqu’à en oublier de lire des bandes dessinées ? Pas d’inquiétude, on a pensé à tout et on vous concocte des sélections de nos BD préférées !

C'est le Québéc qui est né dans mon pays, Emmanuelle Dufour

9782897197018.jpeg

C’est lors d’un séjour en Nouvelle-Zélande, au contact des Maoris, qu’Emmanuelle Dufour prend conscience de l’ignorance qui prône autour des Premiers Peuples du Québec. A son retour au Québec, elle décide d’entreprendre un travail colossal pour mettre en lumière les communautés autochtones et leur version de l’Histoire, d’aller à la rencontre de leur réalité.

Par cet ouvrage, l’auteure souhaite sensibiliser le public à l’Histoire des peuples autochtones et leur importance dans l’Histoire du Québec et du Canada. C’est un ouvrage collaboratif où Emmanuelle Dufour nous partage son expérience et ses réflexions sur ce sujet en mettant en avant des voix autochtones et leurs récits. Comment ont-ils vécu la crise d’Oka ? Que se cache-il derrière la culture populaire des “indiens” dans les manuels scolaires ?

C’est le Québec qui est né dans mon pays est un ouvrage riche et essentiel qui rétablit une vérité, celle des peuples autochtones. Ce carnet de rencontres met en avant plusieurs voix des Premières Nations afin de contrebalancer le racisme systémique dont ils ont souffert et souffrent toujours. C’est aussi le moyen de se réapproprier, aux rencontres des communautés, leurs langues, leurs savoirs ancestraux et leurs identités. Par cette bande dessinée, il y a une volonté de faire bouger les choses, de contribuer à un changement et à une considération plus respectueuse des Premiers Peuples du Québec, de créer un espace d’échanges et de dialogues inclusifs et exempts de racisme et de préjugés. C’est un devoir de mémoire et de conscience pour l’avenir. Une exploration de l’Histoire racontée par ceux dont on a minimisé les voix. Plus que nécessaire, c’est un devoir d’introspection de l’héritage et de notre inconscient colonial et de ses conséquences.

Pages-de-Cest_le_Quebec_qui_est_ne_dans_mon_pays-INT-vf_prod-1-3.jpeg Cest_le_Quebec_qui_est_ne_dans_mon_pays-46_47-copie.jpeg

Critique rédigée par Laurence Lesager

"C'est le Québéc qui est né dans mon pays", Emmanuelle Dufour, Editions Ecosociété, 208 pages, 21 €

Une saison en Ethiopie, Karim Lebhour & Vincent Defait, Léo Trinidad

arton1372.jpeg

Après quelques années à fouler les rues de New-York, Karim débarque en 2015 à Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie. Un pays qui a longtemps souffert des guerres civiles, de la famine mais qui s'avère depuis quelques années être en pleine mutation. Il y retrouve sa femme Kiki qui a emménagé quelques semaines plus tôt avec leur fille et qui travaille pour le compte de l’ambassade britannique. Il y fait rapidement la connaissance de Vincent Defait (co-auteur), un collègue journaliste qui lui fait découvrir une ville fourmillante où l’air est rare à cause de l’altitude (2400m) et de la pollution. Autour d’eux, pullulent un nombre de chantiers impressionnant où Chinois et yens sont omniprésents.

Cinq ans après Une saison à l’ONU, Karim Lebhour revient cette fois-ci avec un récit à deux voix. A leurs côtés, on découvre un immense pays, à la fois ambitieux et fermé, autoritaire et muselé, nostalgique d’un passé oublié. Ici, tensions ethniques, lynchages et émeutes sont passés sous silence par des autorités interventionnistes. Au fil des pages, on y découvre les lieux, les mœurs locales, les spécialités culinaires mais on suit également leur quotidien, les lourdeurs administratives et les difficultés qu'ils ont à faire leur travail dans un pays où la liberté de la presse n’existe pas. Face à un pouvoir complètement déconnecté, la population tente de se débrouiller par elle-même tandis que la jeunesse rêve de jours meilleurs en Europe.

Karim Lebhour et Vincent Defait signent une très belle bande dessinée géopolitique, pleine d’humour et d’empathie pour nous faire découvrir un petit bout de l’Ethiopie.

PlancheS_82740.jpeg aaa-2-3f851.jpeg

Critique rédigée par Marie Heckenbenner

"Une saison en Ethiopie", Karim Lebhour, Léo Trinidad & Vincent Defait, Editions Steinkis, 192 pages, 22 €

Le genre du capital, Céline Bessière, Sybille Gollac et Jeanne Puchol

9782413046073-001-X.jpeg

Après avoir publié l'essai Le genre du capital, les sociologues Céline Bessière et Sybille Gollac en ont fait, grâce au dessin de Jeanne Puchol, une très belle bande dessinée, accessible à tou.tes pour se rendre compte des inégalités qui existent au sein des familles.

C'est à la suite de chats d'un quartier qui échangent sur leurs maître.sses que les autrices nous font entrer dans les famille et dans les inégalités de genre qui les gangrènent. Ce n'est pas pour rien qu'on parle de "patrimoine" : ce sont les hommes qui sont favorisés dans les héritages, les successions et les séparations. A grand renfort d'exemples, les deux sociologues montrent à quel point le genre est capital pour comprendre les inégalités au détriment des femmes, et ce que nous soyons présidente d'une entreprise ou femme de ménage.

D'un dessin en noir et blanc, Jeanne Puchol met magnifiquement en valeur les conclusions des études des sociologues qui, grâce à l'intervention des matous, font dialoguer toutes sortes de professions juridiques qui précisent leurs propos. C'est ainsi que cette première BD des éditions La Découverte permet d'éclairer le rôle de la famille, du patriarcat et d'une répartition genrée des richesses dans la perpétuation des inégalités de richesse en France.

Une bande dessinée à mettre entre tous les mains pour avoir une chance de changer le système !

Capture.PNG Capture1.PNG

Critique rédigée par Mathilde Ciulla

Le genre du capital, Céline Bessière, Sybille Gollac et Jeanne Puchol, Editions La Découverte/Delcourt, 128 pages, 21,90€




auteur
Le webzine des plaisirs culturels.


Retour

Articles similaires

La « pochothèque » mensuelle de la rédaction #35
[Gazette littéraire] Les pépites du trimestre #1
[Un, deux, trois… Lire !] Des albums jeunesse #12
[Dans la bulle] Notre sélection de bandes dessinées #27
La « pochothèque » mensuelle de la rédaction #34
[Un, deux, trois… Lire ! ] Des albums jeunesse #11
La « pochothèque » mensuelle de la rédaction #33
La rentrée littéraire 2022 est en poche #2
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Site réalisé par
Ciel Bleu Ciel