« Woolf Works »: quand Virginia Woolf se glisse dans un tutu

« Woolf Works », c’est le nom du nouveau ballet accueilli par La Royal Opera House, inspiré de l’oeuvre de Virginia Woolf et pulsé sur une musique de Max Richter. Mais ce n’est pas tout, car pour tous ceux qui n’auront pas la chance d’assister au ballet à Londres, des rediffusions sont prévues sur nos écrans à Paris. Dont une ce soir, en direct, à 20h15. 

Là, c’est le pompon. L’acmé, l’apothéose, le graal. Tout ce que vous voulez, mais de notre côté on hyperventile carrément en apprenant que Virginia Woolf se retrouve adaptée à l’opéra. Wayne McGregor, le chorégraphe britannique à l’origine du projet, s’est appuyé sur trois oeuvres phares de l’écrivaine –Mrs Dalloway, The Waves et Orlando-, croisées avec des lettres, essais et journaux pour créer un ballet sous forme de triptyque. Titanesque projet s’il en est, le chorégraphe a mis les bouchées doubles pour en faire une oeuvre exceptionnelle en appelant à la barre musicale le compositeur Max Richter, connu notamment pour sa reprise des Quatre Saisons de Vivaldi.

https://youtu.be/EbbZwfk1WOQ

Représenté à la Royal Opera House -qui avait servi en 1997 de lieu de tournage pour Le cinquième élément en 1997 et pour Billy Elliot en 2000-, le ballet sera retransmis en direct ce soir au Publicis Cinéma, situé sur les Champs Elysées, à 20h15. Et pour les malchanceux qui n’auraient pas le temps de réserver ou de se libérer pour ce soir, une rediffusion est prévue le 6 mars au cinéma l’Arlequin, 76 rue de Rennes dans le 6ème. Alors, heureux ou pas heureux ?


Oeuvres de Woolf
Diffusion en direct du ballet à 20h15 le mercredi 8 février
Au Publicis Cinéma, 129 avenue des Champs Elysées, 8ème
Rediffusion le 6 mars
A l’Arlequin, 76 rue de Rennes, 6ème 

SHARE
Rédactrice en chef de la section cinéma - Amoureuse de grands espaces, de cinéma et de littérature, je parle beaucoup mais je parle culture !