Le 24 novembre au Trianon, Wax Tailor présentera son dernier album sorti le 14 octobre. Sa tournée dans toute la France le fera revenir sur Paris le 30 mars 2017 au Zénith. Son album a été lancé par le titre For The Worst (Feat. IDIL), pour lequel Julien Hosmalin a réalisé un court-métrage.

Ce court métrage, à l’image de l’album, nous emporte dans l’Amérique profonde. Une Amérique où tout est possible : la liberté, le désespoir, la vengeance, la mort, la fuite. C’est dans tous ces aspects que le réalisateur a voulu nous montrer l’Amérique de Wax Tailor.

Deux filles seules dans les plaines américaines abandonnées, sont prêtes à tout pour sortir de cet enfer. Entre amour et tromperie, vengeance et désespoir, ce court-métrage nous prend les tripes et nous montre l’envers du rêve américain.

Côté musique, le titre For The Worst expose les influences afro-américaines du musicien et nous emporte dans un blues sombre et onirique. La magnifique voix d’IDIL nous fait sombrer dans ce western vengeur et nous hypnotise pour nous réveiller quand le rêve a enfin été tué.

https://www.youtube.com/watch?v=plmcH7i1mow

L’album est ainsi fait, un road-book qui voyage entre les influences et les visions de l’artiste. Si les styles ne changent pas par rapport aux anciens albums (hip-hop, blues, soul, funk), la perfection est toujours là et ça fait du bien. Ça fait du bien de savoir qu’on peut faire confiance à quelqu’un pour nous épater encore et encore.

Les sonorités sont très variées et pour cela Wax Tailor a su s’entourer de nombreux invités. Si on peut reconnaître une habituée comme Charlotte Savary, on a aussi la chance de profiter de nouveaux collaborateurs comme Ghostface Killah ou Lee Fields.

©DR
©DR

Les textes sont plus « politisés » que dans les précédents albums et s’intègre parfaitement à l’univers qu’il veut représenter. Dans une société de plus en plus inégale socialement, Wax Tailor nous fait revivre le mouvement contestataire de la Beat Generation. Influencé par cette recherche constante de l’ailleurs et le fantasme de la liberté, il garde ses convictions en signant un album 100% indépendant.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir de place pour son concert au Trianon le 24 novembre et qui ne se voient pas patienter jusqu’au 30 mars 2017, Wax Tailor sera l’invité de l’émission Sous les jupes de FIP ce lundi 14 novembre à 20h. Une bonne occasion pour replonger dans un univers aussi beau qu’impitoyable, dans un monde aussi libre que comdamné.


24 novembre – Trianon
30 mars – Zénith de Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here