Avec près de 3000 personnes dans la rue à Paris, la mairie de la capitale a décidé de lancer des chantiers pour de nouveaux hébergements d’urgences sous forme de bulle : le même modèle ayant servi au premier centre d’accueil des réfugiés dans le 18ème arrondissement. 

Le candidat Emmanuel Macron l’avait promis lors de sa campagne : il n’y aura bientôt plus de personnes sans-abris : promesse finalement trop ambitieuse en si peu de temps. En février dernier à l’occasion de la Nuit de la Solidarité, 2000 bénévoles réalisaient un grand recensement des SDF dénombrant alors pas moins de 2900 individus sans-abri.

Face à ce constat Anne Hidalgo et la Mairie de Paris ont décidé d’agir en proposant des hébergements d’urgence de la même forme que la bulle installée pour le premier centre d’accueil des réfugiés l’an passé. Au total, une centaine de petites bulles devraient voir le jour dans les prochains mois aux quatre coins de la capitale annonçait le 20 mars Dominique Versini, adjointe en charge des solidarités et de la lutte contre l’exclusion.

Des bulles, des bagageries, un bain douche

En plus de cette installation, la mairie dit aussi vouloir construire un bain-douche pour les femmes, mais également une bagagerie pour chaque arrondissement, et deux nouveaux restaurants solidaires. En déclarant « il faut inventer des outils nouveaux » tout en soulignant l’urgence de la situation sans pour autant donner de date de livraison, Anne Hidalgo envoie ici une réponse concrète aux promesses d’un président de la République avec qui l’ambiance a souvent été tendue depuis deux ans. Avec dans le viseur les prochaines élections municipales où l’actuelle Maire de Paris devra sans doute affronter un candidat En Marche potentiellement dangereux.

SHARE
Culture & Société