Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO réuni à Istanbul du 10 au 20 juillet dernier a étendu la liste des sites inscrits et en péril. Un patrimoine mondial attaqué « du Mali au Yémen » d’après la directrice générale de l’Unesco.

Si 21 nouveaux sites sont entrés cette année au patrimoine mondial de l’UNESCO, d’autres sont en danger notamment dans la région du Sahel. Depuis sa création en 1945, L’UNESCO nomme, répertorie et conserve les biens dits d’une « grande valeur culturelle ou naturelle » pour l’héritage humanitaire. Les sites recensés peuvent alors bénéficier d’une aide de l’organisation World Heritage Fund pour leur bonne conservation. La liste complète des sites du patrimoine mondial de l’Unesco est consultable via ce lien.

Le Mali menacé par le terrorisme

Le site des Villes anciennes de Djenné est en danger. L’insécurité créée par les groupes islamistes radicaux Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) pèse sur le pays en proie aux attaques. Inscrit en 1988, le site habité depuis 250 av. J.-C ne pourrait être entretenu et se voie victime d’une détérioration des matériaux dans la ville historique, de pression urbaine et d’érosion. Connue pour son marché de l’or et pour sa propagation de l’Islam aux XVe et XVIe siècles, la ville qui abrite bon nombre de maisons traditionnelles construites sur de petites collines en compte aujourd’hui près de 2000 conservées.

Cinq sites libyens en danger

Le 14 juillet, le Comité a également inscrit sur la liste des sites en péril cinq sites libyens du patrimoine mondial. Des dégâts ont déjà été subis et d’autres dommages sont redoutés avec le conflit qui tiraille le pays. Les sites signalés : Cyrène, Leptis Magna, le site archéologique de Sabratha, les sites rupestres de Tadrart Acacus et l’ancienne ville de Ghadamès.

Chakhrisabz au sud de l’Ouzbékistan

Lors de cette 40ème réunion, le comité a également ajouté Chakhrisabz, site du sud de l’Ouzbékistan, dans la liste en raison du « sur-développement des infrastructures touristiques sur le site ». Entré en l’an 2000 au patrimoine mondial, le site construit sous l’empire de Tamerlan, guerrier turco-monghol du XIVe siècle possède de superbes édifices à caractère religieux et laïc.

Unesco
Chakhrisabz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here