En juin 2017, Paris et ses environs préparent l’été. Un cocktail vitaminé d’expositions en tout genre qui sauront ajouter à l’avantage de la clim, le bonheur de la curiosité ! Nature, espace, science, poésie, géographie, esthétique et sensualité au programme.

Animer le paysage, sur la piste des vivants au Musée de la Chasse et de la Nature

Le Musée de la Chasse entend explorer ce qu’est le paysage contemporain en l’étudiant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. La biodiversité et les relations inter-espèces y seront questionnées. Le 28 juin, une conférence avec Bruno Latour, philosophe et sociologue des sciences, fondateur, à Sciences-Po, du Programme d’Expérimentation en Arts Politiques (SPEAP) aura lieu. Elle s’intéressera aux questions climatiques qui tourmentent notre environnement.

ANIMER LE PAYSAGE
© Johan Christian Claussen Dahl, Vue de Stalheim, 1842, Galerie nationale d’Oslo, Norvège

__

Animer le paysage, sur la piste des vivants, du 20 juin au 17 septembre 2017,
Musée de la Chasse et de la Nature, 62, rue des Archives 75003 Paris
Plein tarif : 8€ – Tarif réduit : 6€

..

Eduardo Kac, Téléscope intérieur à la galerie Charlot

Pour la première fois, une oeuvre d’art a été construite dans l’espace. Ce projet fou, l’artiste brésilien Eduardo Kac le pense depuis plus de trente ans et c’est avec la participation de Thomas Pesquet qu’il a pu voir le jour. Une réflexion sur ce qu’est l’art et sur la position de l’homme dans l’univers.

Eduardo Kac
G : Téléscope Intérieur, Eduardo Kac – 2017, Vidéo (12 minutes) – D : Performance pour un astronaute, une paire de ciseaux et deux feuilles de papier (de la sérié Téléscope Intérieur), Eduardo Kac – 2015, Encre noire à base de colorants sur papier

__

Téléscope intérieur, Eduardo Kac, jusqu’au 27 juillet 2017
Galerie Charlot, 47 rue Charlot, 75003 Paris
Entrée libre

..

Art/Afrique, le nouvel atelier à la Fondation Louis Vuitton

De plus en plus, et bien qu’il reste encore beaucoup à faire, la scène artistique africaine (re)prend ses droits dans le paysage contemporain. Après avoir été mis à l’honneur à Art Paris / Art Fair, après avoir occupé la deuxième édition du festival 100% de la Villette, c’est à la Fondation Louis Vuitton que l’on pourra retrouver les plus grands artistes africains contemporains.

image
Dessin pour Triumphs and Laments (Procession of Migrants), 2016, Encre sur papier de Chine, 107 x 158 cm ©William Kentridge, Courtesy de l’artiste et Marian Goodman Gallery, Paris et Goodman Gallery, Johannesburg, photo ©Thys Dullaart

__

Art/Afrique, le nouvel atelier, jusqu’au 28 août 2017
Fondation Louis Vuitton, 8 avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris
Plein tarif : 9€ / tarif réduit : 4€

 .

Au Masculin : Chefs-d’œuvre des collections du Château-Musée (1850-1914)

L’exposition Au Masculin, présente 120 œuvres sur supports variés, qui présentent les différentes représentations de la figure masculine de la fin du XIXème au début du XXème siècle. Un sujet peu exploré (bien que l’on se souvienne de la magistrale exposition Masculin/Masculin du Musée d’Orsay), et une belle occasion de sortir de Paris pour aller s’oxygéner !

__

Au Masculin, chefs-d’oeuvre des collections du Chêteau-Musée, jusqu’au 26 novembre 2017
Château – Musée de NemoursNemours 77140
Plein tarif : 3€ / tarif réduit : 2€

..

THE SMELL OF THE MOON, Lise Stoufflet et Romain Vicari à la galerie Bugada & Cargnel

L’univers onirique et délicieusement étrange de Lise Stoufflet rencontre l’univers personnel de Romain Vicari, un univers qui joue sur la matière urbaine et sur les associations qu’elle évoque.

Smell of the moon
The Smell of the moon – © Lise Stoufflet & Romain Vicari, courtesy de la galerie

__

The Smell of the moon, Lise Stoufflet & Romain Vicari, jusqu’au 29 juillet 2017
Galerie Bugada & Cargnel, 7-9 rue de l’Equerre, 75019 Paris
Entrée libre

 

SHARE
Rédactrice en chef de la section art - La tête en l'air, les yeux droit devant, le cœur accroché, la main vive, la langue déliée et l'amour de l'art, toujours.