En plein quartier de la Bourse, c’est l’adresse incontournable qui allie à merveille amour du vin et de la gastronomie Française. Déjeuner d’affaire ou dîner entre amis, Le Moderne est le lieu qui saura vous recevoir. Convivialité, savoir-faire et fraîcheur des produits, voilà comment résumer notre grande expérience dans cet établissement…

Une histoire familiale

C’est à seulement 27 ans que George Abi Aad, entrepreneur et patron du restaurant, se lance dans la grande aventure du Moderne épaulé par sa famille. Si père et frère participent au financement, c’est sa maman qui s’attèle à la décoration. Fidèle à son nom, le cadre du restaurant est moderne, épurée et surtout chaleureux. De nombreuses bouteilles ornent le mur donnant dès l’entrée le ton et témoignant de l’importance accordée aux vins. Les jours de beau temps, on vient profiter de la cour intérieure verdoyante et reposante en plein cœur de l’agitation Parisienne. Petit moment de détente garantie donc, mais aussi de culture puisqu’elle offre une vue sur la superbe verrière de l’enseigne voisine, initialement crée pour l’Exposition Universelle de Paris 1901-1902.

Difficile d’imaginer cette success story sans Anne-Sophie Morin, gérante et associés, mais aussi sans le renommé chef Cyril Boulet, formé par les plus grands chefs Français tels que Marc Meneau ou encore Joël Robuchon. « Convivialité » tel est le  mot d’ordre pour ces épicuriens qui s’efforcent à faire de chaque accueil un moment unique et « comme à la maison ».

Une cuisine raffinée et gourmande…

… Mais avant tout des produits frais, souvent issus de l’agriculture biologique et locale !

Dans sa cuisine, le chef Cyril Boulet banni micro-onde et surgelés. Oui oui, toutes les préparations sont du jour avec des arrivages fréquents de produits frais (et de saison) qui donnent à ses plats une note toute particulière. Et on y mange quoi alors ?

Pour commencer, on invite les fans de la pomme d’or à venir goûter sans tarder les tomates anciennes et Burratina. Le plus ? L’œuf de caille au soja. On ne connaissait pas et on a été bluffé ! Un délice. Mention spéciale pour le saumon confit et ses petits légumes croquants.

On se laisse ensuite tenter par le quasi de veau rôti et tendre à souhait, le filet de bœuf de Bavière (35 euros) ou encore le dos de cabillaud. Les plus gourmands pourront terminer leur repas sur une note sucrée avec une sélection estivale très fruitée ! Côté boisson on fait confiance à Anne-Sophie et Mattéo, passionnés d’œnologie, pour nous livrer un accord mets-vins des plus subtils.

Enfin, niveau prix, difficile de faire mieux avec un menu à 36 euros pour la grande qualité des prestations. Le menu propose trois entrées alléchantes : tomates anciennes, burratina, œuf de cailles au soja, basilic thai jeunes pousses ; le saumon label rouge confit et glacé au cresson des fontaines, guacamole, légumes croquants ; la soupe froide tomates ananas, sorbet gaspacho, jambon bellota et crème de balsamique blanc.

En plat, le choix est large : Gallinette et la jambe de poulpe, farci aux encornets et chorizo, émulsion de poissons de roche au curry rouge, lotus frits et fregola ;le dos de cabillaud cuit vapeur, en feuille de laitue de mer, étuvé de légumes, nage de crustacés à la passion ; le quasi de veau, rôti à la fleur de thym, orge perlé, girolles et cébettes, sauce teriaki et le demi coquelet des Landes, pommes fondantes au safran, broccolini, vierge au olive verte, piment doux.

Et pour finir par une note sucrée : les fruits d’été : tarte briochée et sorbet arlequin ; le citron : biscuit moelleux, crème au citron, citron vert/tequila glacé ; les abricots : rôtis, crème mascarpone à la réglisse, gâteau basque et cerises dites d’Itxassou.

Alors pour oublier le blues de la rentrée c’est la bonne adresse à tester!


Le Moderne
40 Rue Notre Dame des Victoires
75002 Paris
01 53 40 84 10