Photographe aventurier passionné par le rapport entre l’Homme et la nature, Lionel Prado nous présente son projet réalisé au Ladakh dans l’Himalaya indien. 

Originaire des Alpes du Sud Lionel Prado est un photographe sans frontières passionné par les grands espaces. De ce travail artistique, ce passionné de voyages tente de construire des ponts entre l’homme et la nature comme pour créer des points de rencontre, des points d’équilibre. Ces dernières années, le photographe aventurier a publié certaines de ces photographies dans le magazine Terre Sauvage avant de devenir Lauréat de la bourse Iris Terre Sauvage 2016, pour son travail autour du Ladakh en Himalaya indien, le pays de la panthère des neiges.

De cette expérience, Lionel Prado raconte : « Je suis parti en mars 2017 dans l’Himalaya indien au Ladakh, afin d’étudier la cohabitation entre les hommes et la vie sauvage sur ce territoire. Durant les trois mois de mon immersion, une obsession me hante : celle de croiser les prédateurs endémiques tels que le léopard des neiges et le loup du Tibet ».

« Intégrer la nature dans nos sociétés modernes »

Des pleines du grand nord (où il parcourt 2000 kilomètres en autostop et 500 en canoë comme le montre la vidéo ci-dessous aux côtés d’Antonin Charbouillot) à l’Himalaya en passant par les grands espaces sauvages des pleines européennes où il aime s’y abandonner, Lionel Prado réussi à travers ses photographies à nous ramener les pieds sur terre au coeur de la nature. « À travers mes projets, je cherche à intégrer la nature dans nos sociétés modernes », confie-t-il. Lionel Prado est également le réalisateur du film Introspection.

Tétée de fin de journée © Lionel Prado
Himalayan Yak © Lionel Prado
Himalayan Yak © Lionel Prado
Tibetan wolf © Lionel Prado
Tibetan wolf © Lionel Prado
L’envol © Lionel Prado

S’ABANDONNER AU SAUVAGE from Lionel Prado on Vimeo.

L’ensemble de ses projets photographiques sont à retrouver sur son site internet. 

SHARE
Culture & Société