En cet automne 2018, le Théâtre de l’Epée de Bois à La Cartoucherie dans le bois de Vincennes accueille le nouveau spectacle de Jean-Philippe Bêche et de sa compagnie du Rameau d’Or : Le Roi Arthur.

C’est dans la sublime Salle en Pierre du Théâtre de l’Epée de Bois, au coeur de La Cartoucherie dans le Bois de Vincennes, cette ancienne usine convertie en centre équestre et culturel, que se joue Le Roi Arthur jusqu’au 23 septembre 2018. Une pièce librement adaptée du cycle arthurien, avec ses personnages légendaires : Merlin l’Enchanteur, la Fée Morgane, la Reine Guenièvre ou encore les chevaliers de la Table Ronde Lancelot, Perceval ou Gauvain, sans oublier le célèbre roi Arthur Pendragon, détenteur de la fameuse lame d’Excalibur. Dans un décor parfait, ce spectacle d’1h45 nous plonge dans cet univers chevaleresque et nous remémore la légende du Roi Arthur dans une mise en scène plutôt classique, signée Jean-Philippe Bêche.

Le Roi Arthur (c) Cédric Vasnier

Une scénographie immersive

A peine entré dans la majestueuse Salle en Pierre du Théâtre de l’Epée de Bois, le public est comme plongé instantanément dans les tréfonds du château de Camelot, là où Merlin, sous les traits de Jérôme Keen, veille. Les murs en pierre, les arches en fond de scène et les lustres-lanternes ont tout du parfait décor médiéval. On ne pouvait rêver meilleur écrin pour monter cette pièce sur l’une des plus grandes légendes de la chevalerie.

Outre cet habillage visuel, naturellement grandiose, une batterie en fond de scène permet de rythmer le spectacle par des percussions tantôt sourdes et tantôt discrètes, appuyées par des sons de thérémine. Le musicien Aidje Tafial, véritable sorcier de la pièce, ondule ses doigts pour moduler les sons qui donnent ici et là au récit une dimension magique. Sons, lumières et décors forment ainsi un ensemble scénographique immersif qui permet au public de s’abandonner complètement et de mieux entendre l’histoire qui lui est racontée.

Le Roi Arthur (c) Cédric Vasnier

Aux portes du sublime

L’histoire en question, tout le monde la connait ou presque, et c’est en cela une toute petite déception. Quiconque a déjà vu le film Excalibur ou s’est un peu plongé dans la Matière de Bretagne connait les intrigues qui entourent la vie d’Arthur, de la quête du Graal aux amours de Guenièvre et Lancelot, en passant par sa rivalité avec sa demi-soeur Morgane. L’histoire et le texte sont donc une adaptation de ce récit et non une aventure originale. Toutefois, on retrouve avec bonheur ces personnages et ces intrigues, et l’on se laisse volontiers prendre par cette aventure certes connue mais rarement jouée au théâtre, qui est ici très bien retranscrite et découpée, avec un bon rythme et notamment de belles séquences de duels à l’épée.

On passe donc devant Le Roi Arthur un bon moment, même si l’on flirte souvent avec le tragique et l’épique sans y parvenir. Le texte, parfois maladroit, n’est pas toujours à la hauteur des émotions qu’il souhaite transmettre. Il faut dire qu’il se frotte à un sujet très ambitieux lorsque l’on choisit de le traiter, comme c’est le cas ici, d’une manière classique. Certaines formules ou même certaines imprécisions gestuelles nous font parfois tiquer. Et si l’histoire, même si nous la connaissons déjà, a de quoi nous émouvoir, nous transporter, nous faire vibrer, elle n’y parvient jamais vraiment tout à fait.

Le Roi Arthur (c) Cédric Vasnier

Seconde pièce du comédien et metteur en scène Jean-Philippe Bêche qui interprète également le rôle titre, Le Roi Arthur se joue jusqu’au 23 septembre 2018 au Théâtre de l’Epée de Bois à La Cartoucherie et ravira les nombreux fans du légendaire roi de Bretagne.

Le Roi Arthur, du 6 au 23 septembre 2018 – PROLONGATIONS JUSQU’AU 14 OCTOBRE !
Pièce écrite et mise en scène par Jean-Philippe Bêche. Avec Antoine Bobbera, Lucas Gonzalez, Jean-Philippe Bêche, Jérôme Keen, Erwan Zamor, Marianne Giraud-Martinez, Marie-Hélène Viau, Franck  Monsigny, Morgane Cabot, Fabian Wolfrom. 

Théâtre de l’épée de bois, La Cartoucherie
Route du Champ de Manœuvre
75012 Paris
Tarifs : de 10 à 22€.

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.