Aujourd’hui 29 novembre sort le premier album du groupe de l’Est de la France, Osted. Entre DIIV et Beach Fossils ou Joy Division et New Order pour des classiques, les cinq membres d’Osted revisitent des sons connus avec fraîcheur.

Enregistré à Londres au studio du producteur très reconnu Kenny Jones, Osted sort un premier album sombre et mélancolique qui rappellera une ère musicale pas si lointaine où des groupes faisaient fureur, mais qui renaît aujourd’hui. Avec cette esthétique, le groupe parvient à apporter une touche contemporaine et une qualité de composition remarquable pour un premier album. Chapeau également à la production sonore qui est très équilibrée, avec tous les instruments et effets sonnant parfaitement.

On peut vous conseiller d’écouter ce premier album en entier, mais si vous devez faire une sélection, nous pouvons vous conseiller le premier titre « The Sun, Darling » qui rappellera le DIIV des débuts avec son rythme soutenu post-punk mais aussi des nappes de synthé atmosphériques, mais aussi « You Dance » qui a une montée en puissance qui a des accents post-rock à la Mogwai tout en gardant l’identité du groupe, et enfin « Faces » pour un titre plus direct qui pourrait passer sur tout bon dancefloor qui se respecte entre une chanson de Joy Division et de Wild Nothing.

En souhaitant au groupe une belle carrière, qui commence de la meilleure des manières !

Retrouvez l’album d’Osted « Blind Reflection » sur toutes les plateformes de streaming comme Soundcloud, Spotify, Deezer, Apple Music et Pandora !