Après avoir excellé dans sa première pièce, le collectif Le Bourdon revient au Théâtre des Asphodèles pour L’abattage rituel de Gorge Mastromas.

En janvier, Le Bourdon a présenté Can’t Help Falling in Love, une pièce aussi délirante que prometteuse pour les acteurs. Le collectif revient du 1er au 6 mars pour une autre pièce. Texte de Dennis Kelly, L’abattage Rituel de Gorge Mastromas est cynique et percutant. Les thèmes sont la corruption et la culpabilité.

Durant sa jeunesse, dans les situations de doute, Gorge a toujours fait ce qui était convenable du point de vue moral. Mais il n’a jamais été récompensé : son adolescence a suivi un cours bien réglé ne dépassant jamais la moyenne. Seul son nom, qui rappelle Jules Verne, reste telle une promesse en suspens. Or, la vingtaine bientôt passée, tandis que son employeur est au bord de la ruine, une chance unique s’offre à Gorge. Il s’en empare pour enfin faire partie du camp des vainqueurs. Il devient un impitoyable menteur, ne s’embarrasse plus des convenances, et s’approprie ce qui lui plaît, jusqu’à devenir un des chefs d’entreprise les plus prospères du monde…

La mise en scène est signée Franck Berthier. Sur scène, se retrouvent Anouk Agniel, Léo Bianchi, José Corpas, Camille Deneau, Marion Farcy, Marion Feugère, Magalie Herman, Margaux Leygonie, Laurène Mazaudier et Sébastien Weber. Le vendredi 4 mars, un bord de scène est mis en place pour discuter du texte.

Théâtre des Asphodèles

17 rue Saint Eusèbe

69003

Réservations : lebourdon.collectif@gmail.com

 

SHARE
Journaliste/touche à tout exilée à Lyon (vins, spiritueux, gastronomie et tourisme)