Les produits issus de l’agriculture biologique ont vu leur vente augmenter de 20% au premier semestre 2016. Producteurs, consommateurs et distributeurs semblent y trouver leur compte. L’agriculture biologique serait-elle une véritable graine d’avenir ? 

« L’agriculture biologique atteint un rythme de croissance historique en France ». Cette phrase a été prononcée par le groupement d’intérêt public du ministère de l’Agriculture et de l’Écologie. Il est vrai que depuis la création de ce groupe en 2001 pour promouvoir ce type d’agriculture, le bio a su se développer. Son marché atteint aujourd’hui les 6,9 milliards d’euros. Ces résultats semblent faire suite à une prise de conscience collective lors des dix dernières années, quant à notre façon de manger et de consommer. L’offre et la demande se sont accentuées, le pourcentage d’exploitation bio ayant augmenté de 104% entre 2007 et 2012.

Graphique Ministère de l'Agriculture - Source Agence BIO / OC
Graphique Ministère de l’Agriculture – Source Agence BIO / OC

Le marché du bio en chiffres

D’après la 10e édition du Baromètre Agence BIO /CSA2, les Français sont 71% à déclarer privilégier les produits respectueux de l’environnement et/ou du développement durable lorsqu’ils effectuent leurs achats. Ils étaient 66% en 2011.

Ainsi, 64% des Français ont consommé bio en 2012 et la part des consommateurs réguliers (au moins une fois par mois) s’élève à 43%. Elle était de 37% en 2003 et de 40% en 2011. De plus, 8% des Français sont des « Bio quotidiens », ce sont les plus assidus. 15% des Français sont eux des « Bio hebdos », c’est à dire qu’ils mangent bio au moins une fois par semaine. 20% sont des « Bio mensuels » : ils consomment des produits bio au moins une fois par mois. Enfin, 21% des Français sont des « Bio occasionnels », ils consomment bio de temps en temps.

Graphique Ministère de l'Agriculture - Source Agence BIO / OC
Graphique Ministère de l’Agriculture – Source Agence BIO / OC

 

Au-delà d’une simple mode, le bio s’impose sur le long terme comme une nouvelle façon de penser. Plus sain pour soi-même, plus respectable pour notre terre, cette consommation à tout pour représenter l’identité des sociétés de demain. Certains nous diront même que manger c’est voter…

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’Agence Bio 

SHARE
Culture & Société