Alors qu’un rapport du Conseil de l’Europe déplore la banalisation du racisme en France, le gouvernement lance une campagne de lutte contre le racisme, avec le hashtag #TousUnisContrelaHaine, qui est visible depuis lundi 21 mars grâce à 6 petites vidéos diffusées à la télévision. Cette campagne de publicité aura couté 3 millions d’euros et s’inscrit dans le cadre de « la lutte contre le racisme et l’antisémitisme », dotée de 100 millions d’euros sur 3 ans.

Le ministère de l’Intérieur a recensé une augmentation de 14% des violences racistes entre 2012 et 2014. Quant aux violences antisémites, les experts de la commission européenne (ECRI) parlent d’une augmentation de 36% sur la même période. C’est ainsi qu’une campagne publicitaire mettant en scène des agressions racistes ou antisémites vient d’être mise en place sous le hashtag #TousUnisContreLaHaine. Le téléspectateur voit dans ces spots des scènes d’agression, inspirées de faits réels. En parallèle, il entend des convives qui, au cours d’un repas, tiennent des propos à caractère raciste, antisémite ou antimusulman. À la fin du spot, l’un des convives intervient pour faire cesser ces propos et inciter ses amis et le spectateur à une prise de conscience. Avec ces films, le gouvernement souhaite faire prendre conscience de l’impact des mots que l’on peut entendre sans toujours réagir et des conséquences qui peuvent être extrêmement graves. Une campagne qui nous amène donc à réfléchir sur certains propos racistes, antisémites ou même xénophobes, tous décomplexés, et qui tendent à se banaliser en société. De la « race » blanche de Nadine Morano en passant par le film « qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ».

https://www.youtube.com/watch?v=x-EaZrnGBV0

https://www.youtube.com/watch?v=RafQxRbkwkg

https://www.youtube.com/watch?v=4ZmkKkY4txo

Vidéos à retrouver ici : http://www.gouvernement.fr/tous-unis-contre-la-haine

SHARE
Culture & Société