Tous les ans, La Fête du court métrage propose des projections partout en France et à l’international. Avec une programmation variée et de qualité elle est présente dans plus de 30 villes ambassadrices et permet à tous de découvrir de superbes courts métrages. 

Cette année, les lieux accueillant du public étant fermés, La Fête du court a su rebondir et nous propose une nouvelle version de la fête : La fête du court métrage à la maisonDu 25 au 31 mars aurez la possibilité de télécharger un lecteur sécurisé et de regarder sans modération une excellente programmation de films courts. Pour vous inscrire c’est ici !

Avec pour thématique 2020 “ici et maintenant”, le festival propose des films et animés très ancrés dans l’actualité. Ils interrogent nos sociétés, la place des femmes et de l’écologie et donnent matière à réfléchir, en particulier en ce temps de confinement…

Nos recommandations par catégorie (Retrouvez le programme complet ici)

  • Jeune public 
    • Programme « Petit mais costaud »
      • Acorn de Madeline Sharafian (2014) : l’histoire d’un gland qui peine à trouver sa place. Les dessins et la musique, sublimes, nous emportent dans un voyage poétique dans la forêt. Quelques minutes de bonheur.
    • Programme « Au fil de l’eau »
      • Après la pluie de Valérian Desterne (2018): un très beau film d’animation de synthèse. Il raconte l’histoire d’un berger qui transforme la laine des moutons en nuages pour faire tomber la pluie, puis celle son chien qui doit prendre la relève quand ce premier s’en va. Un beau moment de poésie.
  • Comédie
    • Programme “ Rions un peu”
      • Pauline asservie de Charline Bourgeois Tacquet (2018) : une comédie très drôle et très actuelle, l’amour au temps du numérique, des textos et du “ghosting”.
      • Pile Poil de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller (2018): une histoire très touchante, d’une fille et son père, une ode à l’amour des pères et à leurs maladresses.
  • Ici et maintenant
    • Programme « Femmes d’hier et d’aujourd’hui »
      • Max de Florence Hugues (2019) : chronique d’une jeune garagiste, de la difficulté d’exercer un métier d’homme. L’esthétique est très belle et les acteurs très touchants.
      • Une chambre à moi de Manele Labidi (2018) : coup de coeur pour ce film à huis clos. Une jeune maman n’en peut plus de vivre dans un petit studio avec son nouveau né et son mari et trouve une solution pour retrouver un peu d’espace.
    • Programme « Où va le monde ? »
      • Products de Simon Bouisson et Ludovic Zuili (2015):  Les réalisateurs filment avec poésie les coulisses de l’extraction de l’étain: un voyage très polluant qui part des Philippines, en passant par la Corée du Sud, la Chine pour finir dans nos smartphones.
  • Frissons
    • Programme « Même pas peur »
      • Fais le mort de William Laboury (2015) : très esthétique, une histoire d’adolescence et de maltraitance qui prend aux tripes.