Kiasmos_-_press_photo_by_Heinn_Eiriksson_03

Kiasmos est né de la collaboration entre l’islandais Olafur Arnalds et le féringien Jonas Rasmussen. C’est ensemble qu’ils ont décidé d’explorer la grandeur du paysage électro en signant un EP éponyme chez Erased Tape Records, label indépendant qui privilégie les expériences créatives et avant-gardistes en matière de musique électronique.

Kiasmos surprend avec huit titres atmosphériques qui puisent dans des beat cardiaques, des touches de piano vertigineuses et des synthés qui glissent comme des coulées de lave sur les terres d’Islande. Huit titres denses comme la glace et intenses comme le feu. Les deux premières tracks immergent doucement, comme une chute très lente à travers le ciel et trouvent leur point de convergence avec Looped, qui allie profondeur au minimalisme. Thrown, le titre le plus long de l’EP donne le vertige. On retrouve un peu de calme avec l’ombrageux  Swayed avant d’entendre Thrown qui se donne comme le titre le plus long et le plus planant de l’EP. Burnt, dernière piste nous offre une expérience sonore qui gagne petit à petit en intensité pour clore l’EP sur quelques notes de piano et retourner au silence.

Aussi dense et éthéré que Ben Frost, aussi pointu qu’Emancipator, Kiasmos opère la fusion cosmique et imaginative de deux identités différentes mais complémentaires ainsi l’intensité volcanique et glaciaire des deux îles. Une bouffée d’air frais.

Sur Soundcloud.

Sur facebook.

kiasmos
VISUAL-MAGAZINE-kiasmos

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here