A chaque fois, c’est la même histoire; Hayao Miyazaki fait part de sa volonté d’arrêter les longs-métrages devant un parterre de journalistes médusés, mais finit toujours par revenir avec un nouveau film. 

Sauf que cette fois, l’âge du réalisateur japonais (72 ans en 2013) laissait bel et bien présager qu’il arrêtait pour de bon avec Le Vent se Lève, l’un de ses films les plus personnels. À peine un an plus tard, l’annonce venait de son fils, Gorō ; son père continuait à travailler sur un court métrage : Boro la petite chenille. Enfin, il y a quelques jours, de nouveaux points sont venus faire bondir le cœur de ses nombreux admirateurs. Après son court-métrage fini, le vieux réalisateur aurait décidé de l’adapter au format long, et en 3D qui plus est.

Si l’on en croit les dires de Miyazaki lui même, il racontera l’histoire « d’une frêle chenille velue, tellement minuscule que vous auriez tôt fait de l’écraser entre vos doigts« . On notera que ce projet semble notamment important pour lui puisqu’il hésitait en 1996 entre réaliser l’histoire du périple d’une petite chenille, nommée Boro, jusqu’à son arbre, et l’histoire d’une princesse nommée Mononoké

Hayao Miyazaki bénéficie d’une telle renommée mondiale depuis environ une vingtaine d’années, fort de ses succès tant critiques que publics (on retrouve ses longs-métrages dans un certain nombre de listes des meilleurs films du monde) qu’il ne fait aucun doute que son nouveau projet -qu’il voudrait terminé pour les JO de Tokyo en 2020- sera extrêmement attendu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here