Le Lys d’Or nous propose un périple dans les grandes régions gastronomiques de la Chine avec son nouveau menu de dégustation. Préparez vos valises, on vous emmène en voyage culinaire.

On pénètre dans ce restaurant gastronomique décoré comme un jardin d’hiver, et on se sent tout de suite loin du bitume parisien. L’abondance des plantes naturelles, les petites rivières intérieures et autres chinoiseries dépaysent et préparent nos papilles au voyage.

La carte reprend les plats populaires de Chine et revisite des classiques de traiteurs (du rouleau de printemps aux bouchées de crevettes en passant par le bœuf aux oignons). Mais le chef Shimin Chen, disciple du célèbre Maître de cuisine Tan Kwei Ming, propose également des plats « Signature » dont certains furent même primés à de multiples concours gastronomiques.

Les 7 trésors de la feuille de Lotus, une petite merveille médaillée d’Or à Dalian en 98. Crédits photo : Lys d’Or
Les 7 trésors de la feuille de Lotus, une petite merveille médaillée d’Or à Dalian en 98. Crédits photo : Lys d’Or

Le Lys d’Or s’attache en effet à marier diversité et qualité dans sa carte. Les prix des plats oscillent entre 15€ pour les plats végétariens et 30 euros pour les poissons. La maison propose aussi des spécialités sur plaque chauffante et en marmite.

Plusieurs menus, midis ou soirs, sont suggérés pour les plus affamés : le meilleur de la mer, de la ferme, ou encore un détour vers la Thaïlande. Mais celui qui retient notre attention est un nouveau venu mettant à l’honneur les meilleures spécialités des quatre grandes régions gastronomiques de la Chine : Pékin, Sichuan, Canton et Shanghai. Pour 29,50€ par personne (attention, il faut être au minimum deux pour profiter du voyage), le menu vous propose pas moins de 4 entrées et 4 plats à partager, sans oublier le dessert. En sort-on heureux et repu ? Verdict !

Périple culinaire dans l’Empire du Milieu

La farandole colorée des entrées place d’emblée la dégustation sous le signe de la variété : du frit, de la vapeur, du cru… Le Lys d’Or surprend nos papilles avec ces beignets d’aubergines au sésame, ou encore la salade de bœuf au sésame toujours, relevée comme il faut et agrémentée d’une salade de légumes frais où se mêle harmonieusement la papaye. On retrouve avec joie les réconfortantes bouchées de crevette, et on apprécie la fraîcheur des légumes croustillants qui accompagnent la chair de crabe.

Les plats débarquent sans plus attendre avec 4 nouvelles assiettes. Du côté du Canton, le poulet au caramel et sésame est tendre et enrobe le palais d’une sauce aigre douce fort plaisante. Les brochettes de bœuf pékinoises sont accompagnées d’une sauce sombre particulièrement addictive. Si les crevettes sont bien charnues, on reste plus réservé sur le poisson, effacé par le gingembre de la sauce Shanghai. Mais notre coup de cœur reste le filet de canard aux piments secs et à la sauce Sichuan, avec sa viande tendre et sa sauce à tomber. On y plonge allègrement le riz qui accompagne les plats, et on racle même le fond par gourmandise.

On se damnerait volontiers pour ce filet de canard sauce Sichuan et ces brochettes de boeuf pékinoises. Crédits photo : Lys d'Or
On se damnerait volontiers pour ce filet de canard sauce Sichuan et ces brochettes de boeuf pékinoises. Crédits photo : Lys d’Or

Le périple s’achève sur des boules de coco, chaudes et collantes à souhait. Un dessert classique et efficace, même si l’emballage en papier qui les soutiennent complique quelque peu la dégustation. La qualité des produits, des plats et du service, discret mais toujours attentionné, vous donnera envie de voyager à nouveau au Lys d’Or.


Lys d’Or
2 rue de Chaligny
75012 Paris.
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 23h

PDF24    Send article as PDF