Jusqu’au 7 février, la Cité internationale des arts propose une exposition complète autour de différents graphistes mondiaux et français.

Studio Boot  No House Wine, design de bouteilles de vin, direction artistique, réalisation graphique et illustration Edwin Vollebergh, 7x30,4cm de 2008 à 2013. © Studio Boot, Pays-Bas
Studio Boot
No House Wine, design de bouteilles de vin, direction artistique, réalisation graphique et illustration Edwin Vollebergh, 7×30,4cm de 2008 à 2013.
© Studio Boot, Pays-Bas

A la Cité internationale des arts, ce sont les différents visages du graphisme que l’on célèbre. L’exposition est un atout de la Fête du graphisme. Buenos Aires et Stockholm sont face à face dans Graphisme aux antipodes. Les deux villes, opposées géographiquement, déploient talent et savoir pour égayer l’œil du public. Un film à travers Buenos Aires dévoile une ville aux multiples facettes et toujours pleine de couleurs. L’exposition passe également par d’autres pays scandinaves. On y découvre des graphistes indépendants ou des agences.

Estudio Zkysky El Libro de los colectivos, direction artistique et graphisme Valeria Dulitzky et Julieta Ulanovsky, photographie Inés Ulanovsky, illustration Aníbal Trasmonte, édition La Marca, 15x15 cm, 2005. © Estudio Zkysky
Estudio Zkysky
El Libro de los colectivos, direction artistique et graphisme Valeria Dulitzky et Julieta Ulanovsky, photographie Inés Ulanovsky, illustration Aníbal Trasmonte, édition La Marca, 15×15 cm, 2005.
© Estudio Zkysky

La section Utopies et réalités, avec le soutien de l’Institut polonais, est une belle vitrine sur cinq graphistes. Entre Xavier Barral et Studio Boot, il y a des affiches, des livres, des objets. Graphisme, rock et cinéma montre un arsenal complet de ce qui lie le graphisme est les arts. le rock semble avoir eu une influence majeur sur le graphisme, tout comme le 7ème art. L’exposition est joliment faite, très complète. Les découvertes sont le plus souvent totales. Il y a un travail de recherche très poussé et fourni. Il y a de belles surprises. Les couleurs sont partout et le talent des graphistes incomparable. D’autres événements entourent la Fête du graphisme jusqu’au 16 février.

Rock & Folk n°145, février 1979 - Jim Morisson (The Doors) (DR) © Rock & Folk
Rock & Folk n°145, février 1979 – Jim Morisson (The Doors) (DR)
© Rock & Folk

Cité internationale des arts

18 rue de l’Hôtel de ville

75001 Paris

SHARE
Journaliste/touche à tout exilée à Lyon (vins, spiritueux, gastronomie et tourisme)