Alors qu’il n’avait pas été consulté, Daniel Buren n’a pas souhaité partager sa cour d’honneur du Palais-Royal avec un autre artiste.

Depuis quelques années, l’art urbain ne cesse de s’implanter dans notre décor et dans nos rues. Visant à promouvoir l’art urbain dans notre société, le ministère de la Culture – à travers l’exposition A l’échelle de la ville – avait installé sur les colonnes longeant la cour d’honneur une œuvre éphémère du steet-artiste, Le Module de Zeer.

Prévu du 17 avril au 10 juin, l’exposition n’a pas tenue très longtemps. A la demande de Daniel Buren, instigateur de l’installation des fameuses colonnes du même nom en 1986, a demandé le retrait de cette œuvre. Contestant de ne pas avoir été consulté, au nom de son droit moral, il a envoyé un courrier au ministère demandant un rapide retrait.

Le street-artiste avait recouvert d’une toile imprimée sept colonnes d’une galerie longeant la cour d’honneur du Palais-Royal. Avec ses impressions de modules, aux rayures horizontales, cette œuvre avait été conçue par l’artiste comme un « dialogue » avec les colonnes aux rayures verticales blanches et noires.

Un ministère qui s’excuse

Découvrant l’œuvre face à ses colonnes, Daniel Buren « a envoyé un courrier demandant, au nom du droit moral, à ce que l’œuvre soit retirée parce qu’il n’avait pas été prévenu ». Un coup dur pour le ministère de la Culture qui « depuis quatre-cinq ans (…) veut promouvoir cette forme d’art ».

Dans un communiqué, le ministère a quant à lui reconnu n’avoir pas fait la demande exigée auprès de l’artiste. Jean Faucheur, commissaire de l’exposition A l’échelle de la ville, a reconnu que cela était une situation « très blessante » pour l’artiste. « C’est vraiment dommage, c’est un scandale qui aurait pu être évité dès le départ » reconnaît-il.

« Nous sommes le ministère de la propriété intellectuelle et artistique, donc du droit moral des auteurs et créateurs (…) il y a une question d’exemplarité » souligne le ministère pour justifier sa décision de retirer l’œuvre.

 

 

Photo de couverture : @barbaralambertmedia

SHARE
Journaliste et fondatrice de untitledmag.fr Contact mail : m.heckenbenner@untitledmag.fr