Eric Valli, photographe aventurier et documentariste du bout du monde, nous présente son nouveau travail nommé « Nepal, Beyond the clouds ». Grâce au site de crowfunding « Touscoprod », nous sommes invités à participer financièrement à son projet. Untitled Magazine a pu s’entretenir avec lui.

S’il ne fallait retenir qu’une chose de lui, ce serait sans doute ses deux César (meilleure photographie, meilleure musique) et sa prestigieuse nomination aux Oscars, en 2000 dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère ». Mais nous ne pouvons nous arrêter là à son sujet. L’ensemble de son oeuvre a fait le tour de la terre, que ce soit ses recueils de photographies, ses livres ou encore ses films, tous dédiés à l’Himalaya et à ses habitants. Il nous revient aujourd’hui avec son nouveau projet « Nepal, Beyond the clouds », et fait appel aux particuliers pour financer ce travail. Explications.

© Eric Valli
© Eric Valli

Untitled Magazine : Pouvez-vous nous expliquer le projet « Nepal, Beyond the clouds » ? En quoi consiste-il exactement ?
 
Eric Valli : « Nepal, Beyond the clouds » est un film documentaire qui témoigne du courage et de la résilience des Népalais qui, perdus au fin fond des montagnes, reconstruisent leurs vies après le tremblement de terre.

Quel a été le déclic qui a fait naitre ce nouveau projet ? 

Comment rester indifférent face à une telle situation? Ce projet est né de l’envie de parler du Népal au moment où les médias ne s’y intéressent plus. Je tenais à inclure le maximum de Népalais dans ce projet. Des chefs opérateurs aux porteurs, nous sommes allé au coeur de ces vies ensemble. Nous souhaiterions à présent projeter une partie du film a Kathmandu le 25 avril, un an après le tremblement de terre.

Comment va s’organiser ce documentaire ?

J’étais au Népal à un moment crucial après le deuxième tremblement de terre. Il n’était pas envisageable de rentrer en France et d’attendre plusieurs mois le budget d’une production. Nous devions saisir ces moments véritablement historiques tels qu’ils se révélaient. Le thème du film m’est venu au coeur des événements ou j’ai été touché par le courage, la résilience et la dignité de ces montagnards qui reconstruisaient leurs vies en s’entraidant. Pour moi, ce film c’est : « Ensemble, nous suivrons ». Faisant fit de leurs différences, ces peuples s’allient pour survivre. Partis d’un drame terrible, j’allais vers un message plein d’espoir pour nous tous. 

En ce qui concerne le financement du projet, je n’ai jamais été porté réseaux sociaux et Internet. Cependant, l’urgence de la situation nous demandait de récolter des fonds rapidement pour continuer le projet. Mes proches m’ont parlé de cette idée de crowdfunding. Nous avons donc commencé une campagne sur la plateforme « Tous Coprod ». Au delà de celle ci nous souhaitons avant tout utiliser les nouvelles technologies afin de créer un lien entre le public et les Népalais que nous avons suivi à travers le documentaire.

Comment va être utilisé l’argent récolté lors de cet appel à projet ?

L’argent récolté sur « Tous coprod » permettra de financer la dernière partie du tournage. Notre premier objectif est d’atteindre 10 000 euros, sur les 50 000 espérés. Mais cette collecte permettra aussi de venir en aide aux népalais, en reversant une partie des dons reçus à l’association GARUDA https://garudanepal.wordpress.com/ située en France et au Népal qui permettra de reconstruire deux écoles dans des villages reculés là où l’aide humanitaire s’arrête en général. Une de ces écoles est située dans le village des chasseurs de miel. Nous l’avons construite ensemble il y a 30 ans.

Pour participer à ce beau projet, rendez-vous ici : http://www.touscoprod.com/fr/beyondtheclouds

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here