L’illustratrice Élise Gravel tente de déconstruire les mythes de la théorie du genre. Elle publie pour cela des affiches luttant contre les clichés qui voudraient nous façonner en individu normé, dès le plus jeune âge. 

Une petite fille peut être bruyante, forte ou même sale. Un petit garçon peut être rêveur, calme ou bien peureux. À travers des affiches publiées sur son compte Facebook, Élise Gravel, auteure et illustratrice basée à Montréal, tente de déconstruire la théorie des genres qui s’impose à chacun d’entre nous selon notre sexe, dès les premières années de notre vie. Elle vient de publier pour cela deux planches de bande dessinée qui ont rencontré un franc succès auprès des internautes.  « Ces illustrations n’obligent personne à être quoi que ce soit. Elles donnent tout simplement la permission aux enfants d’être autre chose. Autre chose que ce que les stéréotypes sexuels leur imposent » confiait l’auteure au Huffingthon Post mi-janvier à propos de ce travail.

 

Élise Gravel et le combat du genre

Le 11 octobre dernier, Élise Gravel publiait une première affiche à l’occasion de la journée internationale de la fille. Dans cette planche de BD, elle y déconstruisait dans un premier temps l’ensemble des stéréotypes sexistes touchant les jeunes filles. Après plus d’un millier de partage sur Facebook, de nombreux citoyens connectés lui ont proposé d’en faire de même pour les petits garçons. Résultat, un engouement encore plus fort et plus de 10 000 partages en quelques jours seulement. Alors que ce travail qui souhaite faire évoluer les mentalités n’est qu’à ses prémices, il nous montre néanmoins que le combat pour l’égalité entre homme et femme passe par une déconstruction de la théorie des genres dès le plus jeune âge. Tant du côté féminin que masculin.

« Les filles » © Elise Gravel
« Les garçons » © Elise Gravel

 

Pour aller plus loin :

« Tu peux » d’Élise Gravel, livre gratuit pour les enfants sur les stéréotypes de genres 

« Masculin-Féminin I. La Pensée de la différence », de Françoise Héritier, éditions Odile Jacob

« Le mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes » d’Olivia Gazalé, éditions Robert Laffont

SHARE
Culture & Société