Vous aussi vous êtes perdu.e.s avec toutes les sorties récentes, tous les livres qu’on vous conseille et toutes les recommandations des libraires jusqu’à en oublier de lire des bandes dessinées ? Pas d’inquiétude, on a pensé à tout et on vous concocte des sélections de nos BD préférées !`

Quartier lointain, Jirô Tanigushi

Hiroshi, homme de 40 ans, se retrouve transporté dans son passé à l’âge de 14 ans, dans son village d’enfance. D’une façon inexpliquée, il redevient cet adolescent de 14 ans en gardant ses souvenirs de l’homme adulte qu’il est devenu.
Hiroshi retrouve ses amis d’enfance, ceux qu’il a perdus, ceux qui ont disparu mais surtout son père. Ce père qui disparait du jour au lendemain en laissant sa famille derrière lui. Depuis l’été de ses 14 ans, Hiroshi n’a plus jamais revu son père.

Dans un long roman graphique, Jirô Taniguchi donne corps aux souvenirs de son personnage. Il traverse les rues de ce village d’enfance, qui a bien changé et dans lequel le narrateur revenu se plaît à se perdre. Il explore ses relations avec ses amis, l’histoire d’un amour qui n’aurait jamais eu lieu sans ce retour dans le passé.

Une expérience de retour dans le passé qui permet à Hiroshi de chercher à comprendre la disparition de son père, le chagrin de sa mère mais aussi sa vie au présent.

D’une grande tendresse, avec un dessin impeccable, Jirô Taniguchi signe un chef d’oeuvre.

 

« Quartier lointain », Jirô Tanigushi, Editions Casterman, 408 pages, 12€

California Dreamin’, Pénélope Bagieu

Dans California Dreamin’, Pénélope Bagieu relate l’histoire intime de Cass Elliot, la voix et l’âme du groupe mythique des “Mamas & Papas”, disparue à 32 ans en 1974.

A travers ce superbe roman graphique, la dessinatrice française nous fait revivre les sixties et redonne vie en un court instant à la chanteuse Cass Elliot. Pour passer en revue sa vie trépidante, elle choisit de le faire à l’aide de la voix de plusieurs narrateurs : sa soeur cadette Leah, Ken Waissman le garçon du club de théâtre du lycée, Tim et Jim ses acolytes du premier groupe le Big 3 et Michelle, avec laquelle ils formeront tous les 4 “Mamas and the Papas”.

Avec sa voix hors du commun, son caractère haut en couleur, du charisme à en revendre, un humour dingue et des kilos en trop… Ellen Cohen rêve de devenir chanteuse. Pénélope Bagieu décrit avec légèreté les liaisons amoureuses du groupe, les addictions de chacun, le LSD et la marijuana. Au fil des pages, le trait de crayon de la dessinatrice se libère, s’emballe et nous transporte vers ses délires graphiques. Et cela suffit, pas besoin de couleurs !

Grâce au talent de Pénélope Bagieu, le lecteur se retrouve happé par le parcours de cette mythique chanteuse, avec la sensation grisante d’être parfois aux plus près de la réalité, mais aussi d’une époque.

« California Dreamin' », Pénélope Bagieu, Gallimard Bande Dessinée, 280 pages, 23,50 euros

Drosophilia, Mardi Noir & Quentin Zuttion

Alex a la trentaine, habite à Paris, seule et sans enfants. Elle est malheureuse, elle voit des hommes qui ne la traitent pas aussi bien qu’ils devraient, et tous ses échanges avec sa meilleure amie tournent autour de son couple tentant d’avoir des enfants… C’est l’été, il fait chaud et l’air est envahi de mouches qui ne lui laissent pas un instant de répit.

Alors, quand elle finit par s’écouter et monter dans un train, la spontanéité la délivre, ou au moins lui permet de respirer un instant. Elle traverse la France pour un instant de tendresse, pour s’oublier dans les bras d’inconnus – ou presque. Mais son quotidien la poursuit, et les mouches ne la lâche pas d’une semelle. La sensibilité du dessin de Quentin Zuttion – qu’on avait déjà adoré dans Touchées – nous fait plonger avec Alex dans la moiteur d’un été où elle se cherche, où elle étouffe et où ses tentatives désespérées pour se sortir de sa dépression la métamorphosent.

Une bande dessinée très riche sur les poids qui pèsent sur une trentenaire, qu’ils soient professionnel ou familial, et sur la difficulté d’en sortir tout en restant saine d’esprit. Un dessin sincère pour une histoire malheureusement trop commune de femme qui essaye de survivre au milieu de normes.

« Drosophilia », Mardi Noir & Quentin Zuttion, Editions Payot Graphic, 208 pages, 21,80€

Découvrez nos autres sélections de bandes dessinées :