Vous aussi vous êtes perdu.e.s avec toutes les sorties récentes, tous les livres qu’on vous conseille et toutes les recommandations des libraires jusqu’à en oublier de lire des bandes dessinées ? Pas d’inquiétude, on a pensé à tout et on vous concocte des sélections de nos BD préférées !

A bout de bras, Michel Acaries, Jean-Christophe Deveney, Pierre Ballester, Sagar

A bout de bras est un bande-dessinée qui plaira autant aux férus de BD historiques qu’aux passionnés de boxe. Ce roman graphique raconte la folle ascension des frères Acariès : Louis et Michel.
Basée sur des faits réels et d’après les souvenirs de Michel Acariès, on suit l’arrivée de la famille en France, l’immigration, et bien sûr, leurs débuts en boxe. Si Michel s’était d’abord prédestiné à une carrière de boxeur exemplaire, c’est son frère qui sortira son épingle du jeu et connaîtra une ascension fulgurante dans ce sport. Bien sûr, son grand-frère ne sera jamais bien loin et le suivra de près, toujours la garde haute.
Mêlant sport, famille et récit historique avec des dialogues rythmés et des planches dynamiques, l’histoire des frères Acariès se dévore pour notre plus grand plaisir !

A boire et à manger, Guillaume Long

Quels ustensiles sont indispensables en cuisine ? Comment cuisiner des courges ? Et un bon risotto ? Où trouver de l’ail des ours ? Et faire des crêpes ? 

Après trois tomes édités et un quatrième réalisé avec Sonia Ezgulian, Guillaume Long publie un volume intégral regroupant ces trois premiers albums A boire et à manger. Un prolongement de son blog qu’il développe au jour le jour pour la rubrique gastronomique du site “Le Monde”.

Gourmand, mais flemmard de passer des heures en cuisine, désireux de bien manger sans courir derrière les petits producteurs, urbain et pas forcément familier des légumes qui se trouvent dans son panier de l’Amap, à travers ces planches Long se met en scène lui-même. Pour lui, la cuisine est un véritable art de vivre et les réponses à ses questions – et à nos questions – sont retranscrites en bande dessinée. N’espérez pas y trouver un livre de cuisine avec les bons dosages, les temps de cuisson et les thermostats pour faire cuire une viande, il n’y a rien de tout ça. Mais il y a par contre de belles anecdotes, des trucs et astuces, des recettes, des voyages gastronomiques, des découvertes (comme son premier face à face avec une blette), mais aussi la liste des tomates existantes, des plats antillais etc…

Un récit aux expériences poilantes, qui revient sur l’essentiel des tribulations de Guillaume Long et nous en apprend encore un peu plus sur la gastronomie !

« A boire et à manger », Guillaume Long, Gallimard bande dessinée, 352 pages, 39€

47 cordes, Timothée Le Boucher

Ambroise est un jeune harpiste qui intègre récemment un orchestre. Il vit avec sa sœur et est de nature un peu timide, jusqu’au jour où il rencontre une célèbre cantatrice.

Dans cette BD qui est à la fois un thriller et une œuvre fantastique, on suit Ambroise aux prises avec cette cantatrice qui est une créature capable de se transformer. Pour réussir à récupérer ses 47 cordes, la métamorphe lui impose une série de défis plus éprouvants les uns que les autres.

Les planches sont très colorées et extrêmement détaillées. Le dessin rend compte des métamorphoses du personnage avec beaucoup de rondeur.

Premier tome d’un diptyque, Ambroise ne semble pas au bout de ses surprises.