Malheureuse dans son couple, Delphine décide de demander du jour au lendemain le divorce à son mari Yvan. Ce dernier, surpris par la demande de sa future ex-femme se retrouve donc du jour au lendemain expulsé du domicile familial. En manque d’argent, l’agent de joueurs de foot décide finalement de revenir hanter la vie de Delphine pour une bonne raison : il détient 20% de la maison de son ex-femme. Les deux protagonistes vont alors découvrir les joies, mais surtout les inconvénients de la collocation forcée lorsque l’on souhaite refaire sa vie.

Une comédie laborieuse

Pour cette septième réalisation, l’ex-Nul Dominique Farrugia, a choisi un des thèmes les plus répandus en comédie ces dernières années : la vie de couple. Le scénario manque clairement d’originalité et on est rapidement capable d’imaginer la fin du film. L’histoire est assez simple, on conjecture donc que le film va reposer sur des vannes bien senties et des gags à la chaine, mais ce n’est pas le cas. Dominique Farrugia n’arrive pas à retranscrire sur grand écran l’humour qui l’a fait connaitre il y a une vingtaine d’années à la télévision.

2016 - EuropaCorp - TF1 Films Production
2016 – EuropaCorp – TF1 Films Production

Côté comédiens, Gilles Lellouche est habité par son personnage. Il interprète à merveille cet ex-mari jaloux, aigri et de mauvaise foi qui souhaite à tout prix rendre la vie de de sa femme impossible. L’acteur en fait néanmoins un peu trop et ne nous fait que très rarement sourire. Louise Bourgoin est quant à elle transparente. Le choix de la jeune femme, froide et hautaine, est d’ailleurs étonnant, dans une comédie qui se veut plutôt populaire et rythmée.

Farrugia au cinéma n’est pas gage de réussite

Il s’agit donc globalement d’une grande déception tant le capital sympathie à l’égard de Dominique Farrugia est important. Le constat est simple : Sous le même toit n’est pas drôle. On attendait mieux de la part de l’ex-Nul, après les très moyens Le Marquis et Bis. Ce film est à l’image de ce que le cinéma français propose en terme de comédies actuellement, des films lisses et décevants. Entre la comédie fine et l’humour déjanté, Sous le même toit pourrait être considéré comme un sous Papa ou Maman.

2016 - EuropaCorp - TF1 Films Production
2016 – EuropaCorp – TF1 Films Production

On retrouve quand même au cours de ce film quelques « scènes sketches » qui donnent le sourire et font passer l’heure et demie assis dans la salle moins ennuyante. Certaines sont drôles et plairont certainement à une partie du public, d’autres sont plutôt propices à créer un certain malaise. Regardez la bande-annonce, tout le potentiel humoristique du film s’y trouve malheureusement concentré, dilué ensuite dans la durée d’une réalisation convenue.

Difficile de ne pas reconnaitre que Dominique Farrugia est passé à côté de son sujet dans Sous le même toit. Déjà vu, vide et peu convaincant, cette comédie passera certainement comme bon nombre aux oubliettes.