Groupe formé en 2014 à Caen, Beach Youth nous assène une musique rafraichissante, pas mièvre, et prolonge des vacances que l’on regrette déjà. Singles, une collection de morceaux depuis les débuts du groupe, sort le 15 septembre. 

Des groupes « frais », il est plutôt courant d’en voir et d’en écouter quasi-quotidiennement. Quand ils imposent une patte, une véritable identité et que leur musique semble répondre à une ligne directrice claire, le concept devient intéressant. C’est le cas de Beach Youth.

Créé il y trois ans, le groupe caennais s’inscrit dans une lignée et dans une scène locale, un peu à l’image du rock à Rennes, qui s’est toujours illustrée par un foisonnement pop important. L’influence de cette dernière est évidemment présente, et le groupe ne cherche pas à le dissimuler, en proposant une sélection variée de morceaux à l’enchainement limpide. Encore étudiants, les quatre membres du groupe – Simon Dumottier, Etienne Froidure, Louis-Antonin Lesieur et Gautier Caignaert – partagent leurs temps entre les cours et la musique.

Jusqu’aux titres des morceaux, l’EP convoque des sentiments et des sensations simples. Une insouciance bienvenue. Days nous offre en à peine quelques mesures ce que veut être Beach Youth. Un groupe aux influences rétro, s’appuyant sur une guitare claire, presque nerveuse, donnant une envie irrépressible de foncer vers la plage et de s’enrouler dans des rouleaux d’écumes aussi doux que piquants.
En voulant parfois donner plus d’ampleur à une musique qui pourrait presque tomber dans la routine, Beach Youth le fait parfaitement. Sur Young, les paroles chantées en choeur, et la voix en solo, plus assurée, moins forcée, apportent une jolie conjugaison entre un style bien rodé et la possibilité de se diriger vers un rock plus affirmé et arrondi.
L’été, le soleil, la Californie, et bien sûr la Normandie, sont autant de terres propices aux amours. En concluant l’EP par Diary, une bien jolie balade pop-folk amère aux embrassades salées, le quatuor nous fait reprendre le chemin de la rentrée un brin mélancolique, les fossettes creusées de souvenirs, mais hâte d’en découdre aux prochains appels du sable chaud.

https://www.youtube.com/watch?v=LYXPTFAUIm4

Chez Beach Youth, On y retrouve des sonorités entendues également chez un autre groupe normand, Granville, et leur album Les Voiles sorti en 2013, transformant les côtes de la région en destination sexy et ensoleillée. Ils ont à peine plus de 20 ans, encore étudiants, mais avec Singles, Beach Youth nous annonce une suite gourmande et notre appétit est déjà tout ouvert.

L’EP sort le 15 septembre, le jour-même ils seront à Herouville, et le lendemain au Supersonic à Paris.

SHARE
Musique / littérature