Associer l’aide au plus démunis avec la lutte contre le gaspillage alimentaire. Voila l’idée portée par « Les Frigos Solidaires » dont l’ambassadeur n’est autre que le comédien Baptiste Lorber. Rencontre. 

Alors qu’un Français jette en moyenne plus de 13 kg de nourriture consommable chaque année, Dounia Mebtoul responsable de « La cantine du 18 » a décidé de colporter le projet des Frigos Solidaires dans la capitale française. Pour cela, la restauratrice Parisienne s’est entourée de Baptiste Lorber, comédien et Youtubeur notamment connu pour son duo avec Gaël Mectoub qui attire près d’un million d’abonnés sur la plateforme de vidéo en ligne. Une belle façon de découvrir le côté engagé et citoyen de celui que l’on surnomme  habituellement « Bapt ».

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots le projet des Frigos Solidaires ?
Le principe est simple : mettre un Frigo à l’extérieur d’un restaurant ou commerce dans lequel chacun peut apporter de la nourriture ou se servir librement.

Comment vous est venue l’envie de devenir « ambassadeur des réseaux sociaux » pour ce projet ?
Le projet est née de Dounia Mebtoul, qui tient La Cantine du 18 à Paris. Elle a découvert l’existence de Frigos Solidaires à Berlin et à Londres. Dès lors elle en a lancé un dans le restaurant qu’elle tient depuis 4 ans, avec sa mère Malika. Avec l’aide d’associations et la mobilisation des commerçants du quartier (18eme), elle a ouvert en juin dernier, le premier Frigo solidaire de Paris. Présent chaque jour devant le restaurant, celui-ci a rapidement fait parler de lui. Un lien social autour de cette cause a commencé à se créer. Identités Mutuelle en a entendu parler et a voulu l’aider dans son initiative. Un peu comme Turkish Airline a pu le faire avec la Love Army.

D’ailleurs, pourquoi soutenir cette cause plutôt qu’une autre ?
On m’a présenté le projet en me proposant d’être l’ambassadeur, et j’ai direct dis oui. Je trouve le projet super, et surtout simple à mettre en place par tous. Ça associe plusieurs choses qui sont importantes pour moi : le problème de la faim dans notre pays et le gaspillage alimentaire. Deux choses absurdes à notre époque, je trouve.

À travers votre engagement sur la toile, n’est-ce pas la preuve que les réseaux sociaux, utilisés à bon escient, peuvent devenir un nouvel outil possédant une véritable utilité sociale ?
Complètement. Le meilleur exemple c’est la Love Army de Jérome Jarre qui réussit à lever des millions d’euros en quelques jours pour des causes humanitaires. Et ça sans passer par toutes les organisations déjà en place, qui malheureusement pour certaines, deviennent un peu rouillées comme des institutions.

Ce projet prend-t-il alors d’une certaine manière, la forme de « resto du coeur » nouvelle génération, avec des frigos directement installés dans les rues ?
On peut dire ça oui. Le but est de créer un système d’entraide locale, ce n’est pas juste collecter de la nourriture dans un frigo en libre service. C’est aussi créer des liens sociaux avec des gens qui, en plus de ne pas avoir les moyens, sont souvent seuls. Donc oui, c’est une forme de resto du cœur nouvelle génération, en effet.

« Notre époque n’est pas dénuée de mobilisation citoyenne »

Cette initiative des « Frigos Solidaires » vous donne donc un petit peu d’espoir quant à la capacité des citoyens à se mobiliser à notre époque ?
Complétement, et je ne pense pas que notre époque soit dénuée de mobilisation citoyenne, au contraire. La preuve, on est déjà à plusieurs frigos ouverts, les gens répondent présents. Et pour ne pas citer que les Frigos Solidaire, il n’y a qu’à regarder les résultats de la Love Army (oui encore eux je sais) qui démontre l’inverse. Aujourd’hui beaucoup de jeunes se mobilisent à travers diverses associations.

Comment peut-on faire, à notre échelle, pour apporter notre pierre à l’édifice ?
En parler au maximum, partager sur toutes les plateformes, digitales comme physiques.

Alors que le projet Les Frigos Solidaires vient de s’implanter à Lille, vous pouvez à votre tour soutenir cette initiative en vous rendant  sur la page internet des Frigos Solidaires. Vous pouvez également partagez l’information avec vos amis grâce au hashtag #LesFrigosSolidaires.

SHARE
Culture & Société