Du 7 au 10 juin 2018 à Paris venez découvrir une dizaine de documentaires africains projetés dans le cadre du festival Baatou Africa organisé par Cinéwax. Au programme : projections, spectacles, ateliers et concerts au Reflet Médicis dans le quartier latin.

Depuis 2015, l’association Cinewax agit pour promouvoir les films africains en France à travers des projections et des événements. Cette année 2018 marque la naissance du Festival Baatou Africa, qui se déroulera du 7 au 10 juin au Reflet Médicis à Paris, en plein coeur du quartier latin.

Pour cette première édition, les programmatrices Marie-France Aubert et Clairemma Blot ont visionné une cinquantaine de documentaires africains pour ne retenir que 11 films qui les ont marquées, bousculées, fascinées… Cette sélection explore finalement deux thématiques. Tout d’abord celle de la jeunesse africaine, avec par exemple Ouaga Girls de Theresa Traore Dahlberg qui suit une bande de jeunes mécaniciennes au Burkina Faso, ou encore Kinshasa Makambo du célèbre documentariste congolais Dieudo Hamadi, lauréat du Grand Prix du Cinéma du Réel en 2017 avec Maman Colonelle, et qui filme cette fois-ci trois jeunes opposants au président Kabila en RDC. Puis la thématique de l’exil, abordée notamment dans Go Forth de Soufiane Abel, mais aussi par Damien Froidevaux dans La Mort du Dieu Serpent qui suit le retour de la jeune Koumba au Sénégal, un pays qu’elle avait quitté pour Paris 18 ans plus tôt… Enfin, dans L’Africain qui voulait voler, Samantha Biffot suit le gabonais Luc Bendza en Chine où il deviendra le premier maitre-africain Kung-Fu.

L’Africain qui voulait voler, Samantha Biffot

Ces projections au Reflet Médicis seront complétées par un concert d’ouverture le 7 juin, une Table Ronde consacrée à la production et à la distribution des documentaires africains, des ateliers surprises et un spectacle de stand-up de Murphy Ongagna le soir de clôture du festival, le dimanche 10 juin. L’occasion de poser un regard neuf sur l’Afrique aujourd’hui, de comprendre les interrogations des jeunes cinéastes et de mesurer la diversité et la qualité de leur créations.

PROGRAMME : 
4 jours / 7 longs-métrages / 4 courts-métrages / un concert / une table ronde / un DJ SET / un atelier coiffure / un stand-up

JEUDI 7 JUIN (Soirée d’ouverture)
20h : Gladeema de Fabien Fischer et Djamila Daddi-Addoun (23′)
+ Vivre Riche de Joël Akafou (52′)

VENDREDI 8 JUIN
18h : Baatou Africa : Table Ronde – Production Distribution Diffusion des documentaires africains
20h : Kinshasa Makambo de Dieudo Hamadi (70′)

SAMEDI 9 JUIN 
16h : Les sauteurs de Moritz Siebert, Estephan Wagner, Abou Bakar Sidibé (82′)
18h : J’ai perdu ma langue de Chayet Chiénin (7,23′)
Go forth de Soufiane Adel (en présence du réalisateur) (62′)
20h30 : Les Ecuelles d’Idrissa Ouedraogo (11′)
+ Les silences de Lydie de Aïssata Ouarma (52′)

Les Silences de Lydie, Aïssata Ouarma

DIMANCHE 10 JUIN (Soirée de Clotûre)
14h : Méduse, cheveux afro et autres mythes de Johanna Makabi et Adèle Albrespy (en présence des réalisatrices) (18′)
Ouaga Girls de Theresa Traore Dahlberg (82′)
16h15 : Atlantiques de Mati Diop (15′)
La mort du dieu Serpent de Damien Froidevaux (en présence du réalisateur) (91′)
19h : L’Africain qui voulait voler de Samantha Biffot (71′)

Baatou Africa
du 7 au 10 juin au Reflet Médicis, 3 rue Champollion, 75005.
Tarifs : 8,5€ / 6€. Cartes UGC illimité acceptées / Pass Festival à 45€
Programme complet / Inscription aux séances
Page FB de Cinewax / Evenement FB

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.