Breaking news : c’est bientôt Noël ! Oui, oui, c’est THE info qu’il ne faut pas manquer !(IRONIE). Et en cette période de fête, je vous propose un calendrier de l’avent 24 jours, 24 films, un film par jour donc. (OUF LE COMPTE EST BON !)

 J5 : Charlie et la chocolaterie de Mel Stuart

Non, Tim Burton n’est pas le premier à avoir retranscrit sur grand écran le roman de Roald Dahl. La première version de 1971 reprends la même trame que celle que vous avez pu voir dans le film de Burton.

À la sortie de ce premier volet, Roald Dahl était fou de rage. L’adaptation avait occulté plusieurs parties de son roman. Il a refusé d’ailleurs de vendre les droits cinématographiques de la suite de l’histoire « Charlie et le grand ascenseur de verre ».

La ressemblance des deux films

Tim Burton est un grand fan de Roald Dahl, pourtant, il s’est largement inspiré du premier volet, preuve à l’appui.

Version de 1971 Gene Wilder incarnant Willy Wonka (source Allociné)
Version de 2005

Certes, vous allez me dire que c’est une adaptation d’un livre. Mais si vous faites la comparaison entre les deux films vous verrez qu’ils se ressemblent vraiment. Les coupes par rapport au film ont été faites au même endroit. Je vous laisse seul juge de cette interprétation.

Une pépite peu connue

Ce film est très symptomatique de l’industrie d’Hollywood de ce temps. Dans les années 1970, la mode des comédies musicales et des univers oniriques s’essouffle après 20 ans de matraquage musicale. C’est certainement une des causes du manque de reconnaissance de ce film ; le public à envie de voir autre chose. Pourtant dans les années 80, avec l’avènement des locations de cassettes, ce film fût un des plus loués. Pourtant, ce film gagne réellement à être vu. Les décors, le jeu d’acteur (les enfants jouent le vrai, car ils ne connaissaient pas les lieux de tournage, ils sont vraiment émerveillés, ils ne jouent pas) mais surtout pour la musique.

Gene Wilder n’est pas un chanteur, mais cette chanson a était énormément reprise depuis comme un hit connu du public notamment par la série Glee.