Avec pas loin 1800 représentations au compteur il était temps d’aller jeter un œil sur « Thé à la menthe ou t’es citron », ce spectacle créé il y a vingt ans au Café de la Gare et programmé à nouveau au Théâtre de la Renaissance.

Thé à la menthe ou t’es citron met en scène une troupe de comédiens en pleine répétition trois jours avant la première d’un spectacle de boulevard. L’histoire d’un cambrioleur dandy qui fomente le vol d’une riche lady. Les répétitions montrent les tensions palpables entre les comédiens : une actrice narcissique, un rôle principal tenu par un bêta de première qui n’est autre que le fils du producteur, un vieux crooner cabotin, une metteur en scène dépassée… La représentation se produit enfin dans des conditions évidement désastreuses : accessoires absents, trous de textes, décor qui tombe en ruine. Toutes les angoisses inhérentes à la création théâtrale nous sont offertes dans ce condensé de comédie.

Ça ne vous rappelle rien ? On avait parlé il y a peu des Faux British au théâtre Saint-Georges. Procédé hautement similaire nous embarquant dans les coulisses de la scène. Sauf que… Sauf que… Si les ressorts humoristiques sont très ressemblants, la comparaison en est encore plus incontournable : l’un est drôle, l’autre est ringard. On ne peut pas dire que Thé à la menthe soit un ratage, ni une pièce médiocre. Déjà, ce serait un contresens vu le succès que remporte le spectacle et la vague de rires enthousiastes qui l’accompagne sur toute sa longueur. Reste que l’expérience n’a pas été une totale partie de plaisir. Ce qui agace, c’est ce côté vieillot et un peu trop vaudevillesque. L’interprétation des comédiens est forcée, caricaturale sans aucune sincérité. Non pas qu’ils soient mauvais, mais les répliques et le jeu sont tout simplement typiques d’un boulevard. Les gags ne surprennent jamais et au mieux font sourire. On passe à côté de toute la finesse de cette mise en abyme, qui nous avait pourtant séduits à coup de rires à gorge déployée avec les Faux British.

Théâtre de la Renaissance
Comédie de Danielle NAVARRO-HAUDECŒUR et Patrick HAUDECŒUR
Mise en scène de Patrick HAUDECŒUR
Jusqu’au 6 août du mercredi au samedi à 20h30
et aussi à 17h les samedis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here