Wifredo Lam (1902-1982) est une figure majeure de l’art moderne. Navigant sur plusieurs influences, il présente et représente aussi bien dans sa technique que dans le contenu de son œuvre, un métissage fort et rapidement reconnu. Entre inspirations cubistes et surréalistes, se nourrissant des représentations ethniques de son pays, ce peintre cubain intègre de son vivant les plus grands musées (dont le MoMA) et côtoie les artistes les plus fameux (Picasso, Alain Breton…). Offrant par ses couleurs la vivacité et l’énergie de son pays, il rencontre rapidement l’esthétique européenne. Il reçoit une bourse de la municipalité de Sagua la Grande et part en Espagne, alors qu’il n’a que 21 ans. Déjà sûr de sa vocation, c’est là qu’il découvrira la peinture classique et qu’il entrera en contact avec les idées de l’art moderne.

4784693_6_a758_2015-09-28-dc6a030-12621-ttutnn_7e169bbc5b735107d1734580981957b1

Sa peinture est forte, colorée, et l’exposition qu’il y porte est dure et engagée. Ses gouaches sur papiers illustrent la dureté de la guerre civile, portant la cause des noirs et plaidant la vie. La rétrospective chronologique proposée par le Centre Pompidou présente près de trois cents œuvres de différents médium. On suivra ainsi l’évolution de cet artiste encore trop mal connu, décelant dans sa peinture foisonnante, la toile de fond d’un monde en mutation. La guerre, la mort, l’enfantement, la nature luxuriante et l’espoir sont autant de thèmes qui guideront ses pinceaux. Wilfredo Lam a sans conteste sa place auprès des grands noms de l’époque moderne.

Wifredo Lam – Centre Georges Pompidou
Jusqu’au 15 février 2016 de 11h00 à 21h00
Galerie 2 – Centre Pompidou, Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here