Le 23 septembre prochain, RavenEye sortira son 1er album, Nova. Un opus qui s’annonce déjà comme l’une des meilleures performances rock de la rentrée.

Vous connaissez certainement Oli Brown et ses acolytes en tant que première partie de groupes rock mythiques. L’année dernière, ils ont notamment assuré l’ouverture du concert de Deep Purple au Zénith de Paris, ou encore celle de Slash. Mais c’est après leur passage au Hellfest en juin 2016 que le groupe a annoncé, enfin, la sortie d’un premier album.

Bêtes de scène

Le trio rock anglais est formé de trois bêtes de scène, avec au chant le guitariste multi-récompensé Oli Brown, l’Australien Aaron Spiers à la basse et Kev Hickman à la batterie. Tous trois se rencontrent en 2014 et décident de former un groupe. Dès leurs premiers lives, ils sont repérés par les grands pontes du rock, ce qui leur permet en 2015, seulement un an après leur début, de sortir leur premier EP, Breaking out. En deux ans, les trois compères enflamment les scènes européennes, de l’Aftershock Festival (UK) au Rock For People en République Tchèque, et s’embarquent dans la tournée des plus grands groupes internationaux en tant que première partie.

Nova, pépite rock’n’roll de la rentrée 2016

Nova s’annonce réellement comme l’un des albums incontournables rock/hardrock de la rentrée. Raveneye à d’ores-et-déjà dévoilé deux titres, « Hero » et « Inside« . Ainsi, en à peine une semaine d’intervalle, le groupe nous offre ainsi un avant goût de ce qui sera certainement un opus énergique et profond. On saluera notamment les performances vocales d’Oli, aussi juste en live que sur les bandes sons.

https://www.youtube.com/watch?v=AS2zBIgwui0

https://www.youtube.com/watch?v=nPiUabOcKrA

TRACKLISTING

  1. Wanna Feel You
  2. Come With Me
  3. Inside
  4. Hero
  5. Supernova
  6. Walls
  7. Oh My Love
  8. Madeline
  9. Hate
  10. Out of the Rain
  11. Eternity

raveneye-nova-cover-hi

Enfin, sachez que vous aurez l’occasion de retrouver RavenEye, accompagné de Zodiac et Honeymoon Disease, dès octobre sur les scènes de France, et ce à quatre reprises :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here