Après le triomphe de sa trilogie ­ -Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi- ­ vendue à plus de 3 millions d’exemplaires, la romancière revient avec une nouvelle trilogie.

C’est lors d’une scène qui l’a marquée en 2010, que Katherine Pancol trouve l’inspiration pour sa nouvelle trilogie. Attablée à un café, elle aperçoit un homme frapper sa femme enceinte, devant leurs deux autres enfants. Mais lorsqu’elle tente de s’approcher de la jeune femme, l’homme l’insulte et lui ordonne de « dégager ». Voilà le commencent de l’histoire. L’histoire de Stella et sa mère, Léonie, qui tente de survivre à Saint-Chaland, tyrannisées par Ray, l’homme de la maison. Après quelques petites recherches, on apprend que l’auteure a recueilli de nombreux témoignages pour construire les personnages.  »Je voulais comprendre comment on pouvait basculer de la normalité à l’horreur. Il a suffit que j’en parle à mon entourage pour recueillir des témoignages. Encore aujourd’hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son mari », déclare Katherine Pancol.

Mais la romancière n’a pas mis de côté la précédente trilogie. Muchachas permet aussi de suivre les nouvelles aventures des anciens personnages : Gary, Joséphine Cortes, Hortense et Philippe. Contrairement à la première trilogie de l’auteure, « Muchachas » forme une trilogie et ne peut pas être lu séparément. En effet, la romancière a écrit d’une traite les 1500 pages de son roman. Mais pour qu’il trouve place chez nous, il a fallu qu’elle trouve un arrangement avec son éditeur et le divise en 3 tomes. Le premier tome se focalise sur les nouveaux personnages, le second sur les personnages de son ancienne trilogie et le troisième tome réunit au grand complet tout ses personnages. Malheureusement, l’omniprésence des personnages de l’ancienne trilogie étouffe de nouveaux protagonistes comme la jeune musicienne Calypso. Le lecteur est absorbé par les aventures des personnages dont il s’est accroché auparavant. Il est alors plutôt tenté de découvrir la suite et le dénouement plutôt que de rentrer dans une nouvelle « aventure ».

A la fin du tome 3, on éprouve un sentiment d’inachevé et l’on regrette, malgré son nombre de pages déjà importants, que l’auteur n’ait pas continué pour finir « en beauté ». Mais Katherine Pancol a récemment annoncé qu’elle s’était lancée dans une suite à cette trilogie, « Muchachas 4 ». La suite au prochain épisode donc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here