Le prix Marcel Duchamp a été décerné en octobre dernier à l’artiste français Melik Ohanian. Comme chaque année depuis quinze ans, le centre Georges Pompidou soutient la scène artistique française et convie pendant deux mois l’exposition du jeune lauréat. Jusqu’au 15 août, dans l’aile de la galerie contemporaine du musée, Melik Ohanian (né en 1969 vivant entre Paris et New-York) place l’univers à portée de main. Avec « Under Shadows », l’artiste qui a reçu un Lion d’Or de la meilleure participation nationale à la dernière Biennale de Venise, nous porte à hauteur du monde.

05-MODELLING-STILL-GCC2014-®6846-JPG-HD
Melik Ohanian Modelling Poetry – An Algorithm as a Screenplay (still), 2014 Algorithme en temps réel, écran LED, ordinateur 300 x 400 cm Courtesy de l’artiste et Galerie Chantal Crousel, Paris © Melik Ohanian / ADAGP

La salle est carrée, plongée dans une pénombre que seule la lumière de quelques ampoules éclaire. Accrochées au mur, trône une série de photographies. Noires et blanches, ces images sont étranges. Volutes de matières, l’épaisseur des textures est palpable. De molles bulles, des vagues mousseuses, des points scintillants, des traits en mouvement, des effets de corps, un semblant de peau, le mystère de ces images enferment une aura surnaturelle.

Au centre trône une sphère en acier où se reflète un parterre d’étoiles pixelisées. Modelling Poetry, est une installation à la poésie tragique qui évoque la collision de la voie lactée avec la galaxie Andromeda qui aurait lieu, selon les prévisions de la NASA, dans quatre millions d’années. Ce drame force le visiteur à penser temporellement cette catastrophe. Penser le futur comme menace, si loin soit-elle, raisonne en nous comme gage du temps qui passe. Cet infiniment loin, ce temps étiré s’exclue un présent immédiat matérialisé dans l’œuvre Portrait of Duration : un ensemble de 7 caissons lumineux d’où surgit une seconde toutes les minutes, une image insaisissable. Par cet éclair éphémère et furtif, l’artiste interroge sur ce qui rythme nos existences.

Malevitch géant, le carré et le rond se mêlent pour symboliser la terre, le cosmos. L’image souveraine s’étend dans des métaphysiques temporelles où l’infiniment grand toise l’infiniment petit. Ces mélanges iconographiques où la science s’éprend de poésie, façonnent la ligne énigmatique du temps qui coule. Un travail magistral qui confirme à Melik Ohanian son prix.

Portrait of duration 2 images
Melik Ohanian Portrait of Duration, 2015 Sept photographies, caissons lumineux avec animation d’une seconde par minute 105 x 90 x 10 cm chaque Edition de 2 + 1 AP Courtesy of the artist and Galerie Chantal Crousel, Paris Photo : Florian Kleinefenn © Melik Ohanian / ADAGP

A001_C028_100731Melik Ohanian Portrait of Duration — Cesium Series T0562 2015 Photographie noir et blanc (détail) 50 x 40 cm Edition 1/1 + 1 AP Courtesy de l’artiste et Galerie Chantal Crousel, Paris © Melik Ohanian / ADAGP

Prix décerné par l’ADIAF (Association pour l Diffusion Internationale de l’Art Français)

Galerie 0, centre Georges Pompidou

Place Georges Pompidou, 75004 Paris

Jusqu’au 15 août 2916

6 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here