Une pluralité de voix et de discours prennent vies dans nos oreilles au sein de ce beau projet artistique, un parcours dans Paris, un voyage onirique. Les fables du Calao est un parcours visuel et sonore au sein du quartier de la Goutte d’or. Crée par le collectif camerounais le Cercle Kapsiki, co-produit par le collectif Mu, qui soutient les artistes sur des projets de création sonore, et l’institut des cultures d’Islam. Ce parcours est accessible en autonomie accessible via un smartphone grâce à l’application SoundWays jusqu’en 2023.

Dans le fond dans la forme, un projet pluriel

D’abord dans la forme chorale de l’œuvre qui a été produite grâce à de nombreux acteurs. Le Cercle Kapsiki fait parti des 20 lauréats d’Embellir Paris, un appel à projets visant à installer des œuvres d’art contemporain dans la ville suite au choix des citoyens. Le projet s’inscrit également dans la saison Africa 2020, portée par l’Institut Français, qui donne la parole aux artistes africains. Villa Belleville a prêté ses ateliers au Cercle Kapsiki pour qu’ils puissent créer les calaos en résine ; la Cité internationale des arts a hébergé le collectif d’artiste en résidence pendant 3 mois et accueille l’un des calaos, le seul qui ne réside pas à la Goutte d’Or.

VISUELS PARCOURS DU CALAO ©Marc Domage

Cette pluralité des voix est au cœur de l’identité du parcours. Alors que le public déambule au milieu des habitants, qu’il virevolte entre les commerces à la recherche des calaos, ces oiseaux emblématiques de la culture sénoufo, qui observent le quartier de la Goutte d’Or. Un quartier que le public est amené à explorer grâce à un smartphone et à l’application Soundways produite par le collectif Mu. L’application se présente sous forme de carte, un jeu de piste dont le but est de trouver les oiseaux en résines perchés dans le quartier et ainsi, activer son histoire.

Jouer avec les ambiances de manière éducative

Le parcours est ponctué d’ambiances sonores diverses et chaque calao active une nouvelle voix qui retentie alors dans le casque (préférablement) ou des écouteurs reliés au téléphone. Ainsi, le public est amené à découvrir des sons, des bruits, glanés à Douala et dans le quartier où il se trouve, mixés ensemble. Appuyés par des récits, tous ces sons racontent une histoire : celle de la chanteuse algérienne Cheikha Rimitti, celle de Scred Connexion, groupe de hip-hop originaire du quartier, celle du naturopathe Tchatap Bunto mais aussi celles d’acteurs de la culture ou d’universitaires, comme Anne Plouzennec d’Univert, projet collectif d’insertion sociale, Manuel Morin de la galerie P38, ou encore l’historienne Naïma Huber-Yahi.

VISUELS PARCOURS DU CALAO ©Marc Domage

Ainsi ce parcours pluriel nous fait voyager d’une rue à une autre, quelques pas brassent des continents et des siècles d’histoire. Tout au long de cette libre balade, le promeneur est nourri par les sons mais aussi par toutes ces interventions qui nous enseignent beaucoup. Éducatif, propice à l’évasion, c’est une expérience agréable et singulière.

Les fables du Calao
Le Cercle Kapsiki
Jusqu’en 2023

Sur l’application : SoundWays
Quartier de la Goutte d’or