Avec son nouvel ouvrage « Mangez de saison », Carrie Solomon nous montre la marche à suivre pour consommer « responsable » des fruits et légumes plus savoureux à travers des recettes originales et gourmandes.

Cette année l’auteur et photographe culinaire Carrie Solomon met à l’honneur les produits de saison. Organisées en quatre parties, « Mangez de Saison » nous propose 70 recettes sucré-salé créatives. Carrie Solomon s’applique également à donner des conseils de sélection et de conservation des produits à ses lecteurs. On vous présente donc les avantages d’une alimentation locavore.

1/ On déguste des produits plus savoureux

Manger de saison, c’est surtout manger des produits qui ont bénéficié d’une culture au soleil et d’une bonne irrigation. Vos fraises venues d’Espagne n’ont pas de goût et vos tomates sont fades ? C’est qu’elles ont été cueillies avant l’heure.  Exit donc les fruits cultivés hors sol où la maturité s’est faite dans un camion ou un cargo.

2/ On préserve l’environnement

Qui dit proximité avec les producteurs, dit réduction du temps de transport et donc réduction de l’impact environnemental. Acheter local c’est consommer des produits originaires d’un périmètre de moins de 500 km. Un exemple significatif : un kg de tomates produites sous serre chauffée consomment 6 fois plus d’énergie qu’un kg de tomates produites sous serre non chauffée. Transporter des marchandises, par voie maritime, routière ou aérienne, engendre l’émission de Gaz à effet de serre alors que de nombreux produits alimentaires sont fabriqués en France, parfois même dans notre région.

3/ C’est meilleur pour la santé

Avec un temps de transport plus court, les produits possèdent de meilleures qualités nutritionnelles car ils contiennent plus de vitamines et de minéraux que les fruits et légumes cultivés hors sol à des milliers de kilomètres. Aussi, produire en masse pour approvisionner les grandes surfaces entraine l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques.

4/ On soutient l’économie locale

Que ce soit sur les étals des marchés ou par le biais d’AMAPS (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne et Biologique), faire ses courses auprès des agriculteurs de sa région permet de soutenir l’économie locale. Plus besoin de parcourir des kilomètres : les citadins peuvent adhérer au réseau AMAP de leur ville. Ce qui leur permet de recevoir un panier hebdomadaire de légumes frais. Une manière aussi de découvrir certaines variétés de produits agricoles absentes des grandes surfaces. Vive les circuits courts.

5/ On ne dépense pas plus cher

On pense souvent que cette alimentation est nécessairement biologique. Or, les produits de saison sont des produits issus d’une agriculture raisonnée, donc pas nécessairement plus cher. Sans oublier que les produits de saison nécessitent moins de transports ni de taxe d’importation.

Mangez de Saison, Carrie Solomon, 168 pages, 16,90 € paru aux Éditions de la Martinière.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here