Salomé Baudino signe avec « Le Syndrome des cœurs brisés » un premier roman moderne où les intelligences artificielles se mêlent à nos relations amoureuses. Un texte à la fois drôle et critique envers l’amour 2.0 qui domine notre XXIe siècle.

Lola et Victor forment un jeune couple heureux et idéaliste. Rien ne semble entraver leur amour. Lorsque le logiciel TimeWise sort, leur entourage s’empresse de l’utiliser et les résultats sont surprenants ! Des histoires d’amours vouées à l’échec se terminent en mariages et des relations solides s’effondrent… Connaître la date exacte de la fin de son histoire d’amour bouleverse les mœurs de ce monde moderne.

Par curiosité, Lola et Victor vont se prêter au jugement de TimeWise. Ils n’étaient pas prêts.

L’amour a une date limite

Dans ce futur proche, TimeWise est dans toutes les conversations. Ne pas avoir sa carte TimeWise, c’est prendre le risque fou de ne pas savoir. Dans un monde où on peut gagner du temps, les ménages ne veulent plus d’histoires futiles. Comme un approbateur de notre relation, TimeWise est celui qui tranchera sur la fin de notre histoire. « L’arrivée de TimeWise dans les ménages occidentaux était une flambée médiatique intarissable (…) Fallait-il, au nom de son couple, s’interdire son emploi dans le souci de préserver son union ? Ou valait-il mieux, au contraire, prendre le risque de la fragiliser, si cela permettait d’atteindre la vérité ? Et dans ce cas-là : un amour épanoui pouvait-il supporter les contours d’un temps imparti ? Une relation ennuyeuse devenait-elle plus palpitante si elle était vouée à un grand succès linéaire ? »

La science et les technologies permettraient-elles de déterminer la durée d’une relation entre deux êtres ? Seraient-elles capables de prendre en compte tous les facteurs émotionnels, professionnels, personnels, contextuels d’une histoire sur de simples calculs et algorithmes ?

Les études sont formelles, TimeWise est 100 % fiable. Le sort de Lola et Victor est scellé.

Raison et sentiments

« – Tu as raison mon amour. Ce n’est pas une carte qui va me dire que l’on restera ensemble toute notre vie.
Mais il peinait à dissiper la sueur de son front. Alors Victor rassembla son courage et il retourna la carte. Quand il vit son inscription, il crut défaillir. (…) Deux mois. »

C’est un choc pour nos deux amoureux. Jamais ils n’auraient pensé que leur histoire était sur le point de se terminer. Rien n’avait annoncé cette nouvelle, tout allait pourtant si bien entre eux. Ils ne comprennent pas. Que peut-il se passer en deux mois pour qu’ils se séparent ? Une infidélité ? Là encore, TimeWise frappe fort et leur donne l’explication grâce à ses probabilités de rupture. Pour Lola et Victor, le taux le plus haut, est celui d’une nouvelle rencontre avec 29 % contre 20 % pour l’investissement personnel dans la relation.

Déboussolés, c’est toute une série de doutes et de remises en question sur leur couple qui les attend. Leur relation semble leur échapper. Ils ne savent plus quoi faire, ni ce qui serait le mieux pour eux. Ecouter TimeWise et se résigner, ou être en désaccord ? Comment Lola et Victor vont-ils vivre leurs derniers mois ? Y-a-t-il une bonne façon de se séparer sans se blesser ? Comment ne pas laisser le doute et la jalousie empoisonner leurs derniers moments ? Le couple n’a pas les réponses à ces questions, mais ce qui est sûr, c’est que les deux prochains mois vont les bouleverser.

Le Syndrome des cœurs brisés est un roman doux sur l’amour, le désamour, la jalousie et la frustration. Malgré son sujet assez sérieux, on y trouve une certaine légèreté qui fait du bien. On s’attache à ce couple chamboulé par la terrible TimeWise. En cette période spéciale où les applications de rencontres sont de plus en plus présentes, TimeWise pourrait être une réalité plus proche qu’on ne le pense. Une manière ingénieuse, de la part de l’auteure, de prendre en dérision les travers de notre époque.

« Le Syndrome des cœurs brisés », Salomé Baudino, Les éditions de l’Observatoire, 331 pages, 19 euros.