Cette année le MaMA Festival fête ses dix ans avec une programmation survoltée mêlant pop, chanson, électro, rock, rap ou encore RnB. Eclectisme et découvertes seront les maitres-mots des concerts de ces 16, 17 et 18 octobre à Pigalle ! 

Près de 120 concerts en trois jours : c’est le marathon que propose cette année encore le MaMA Festival à Pigalle les 16, 17 et 18 octobre. Si côté convention, 5 900 professionnels de la musique sont attendus en journée, les soirées seront l’occasion pour le grand public d’applaudir des artistes déjà reconnus comme Irma, Imany, Faada Freddy ou Yseult sur la scène de la Cigale, mais également une multitude de nouveaux talents venus du monde entier. Comme nous le confiait la programmatrice Ségolène Favre Cooper, ce sont bien l’éclectisme et la nouveauté qui guident le line-up encore cette année, avec cette fois-ci un focus sur la nouvelle scène RnB féminine particulièrement bien représentée.

Rock, chanson, urbain, pop… Voici une petite sélection toute subjective de dix artistes découverts récemment, et qu’il nous tarde de retrouver sur scène.

Joanna

Nouvelle venue sur la scène RnB pop française, Joanna cite dans ses influences Lana Del Rey, Mylène Farmer ou Grimes. On lui reconnait une voix qui rappelle celle d’Angèle lorsqu’elle s’égare dans les graves, ainsi qu’une plume franche et bien aiguisée. De la sensualité saphique de Séduction à la transe mélancolique et sexuelle de Solitude, en passant par la boite à rythme efficace d’Oasis qui supporte un flow maîtrisé, Joanna est l’une de nos plus belles découvertes sur cette programmation 2019.
En concert le mercredi 16 octobre à 20h15 au Magnum Café.

Mottron

Un inconnu pénètre dans une maison et observe les membres d’une famille qui y vivent avant de leur révéler sa présence… C’est ainsi que débute la série des quatre très beaux clips de Mottron réalisés par Olivier Groulx, dont deux ont pour l’instant été révélés. Un projet cinématographique ambitieux, à l’image des productions musicales de Mottron, véritables bijoux classico-pop sertis d’arrangements électroniques subtils et sensibles. On aime le refrain céleste de Lighter, le clavier lyrique de Thew Know et l’orchestration magistrale de Indecent, le tout porté par une voix aiguë et gorgée d’émotions. Un vrai coup de coeur !
En concert le vendredi 18 octobre à 22h10 aux Trois Baudets.

Eli Rose

Dans la lignée de Coeur de Pirate et Charlotte Cardin, Eli Rose est une voix qui nous vient du Québec. Forte de dix années d’expérimentations musicales aux côtés de grands producteurs américains, Eli Rose façonne des chansons pop aux accents urbains, avec des textes en français. Né d’une rupture amoureuse, le premier single de son premier album prévu pour cette année, Tôt ou Tard, nous a particulièrement touchés par sa mélodie accrocheuse, sa production soignée et son texte sincère. Elle excelle aussi dans sa reprise, sobre et délicate, de Trop Beau de Lomepal.
En concert le mercredi 16 octobre à 20h30 au Backstage By The Mill

Nebraska

La musique de Nebraska donne envie d’arpenter de grands espaces au volant d’une décapotable, les cheveux au vent et l’esprit libre, à l’image de ces quatre jeunes français pétris d’influences anglo-saxonnes, de Foals à Andy Summers en passant par les Dandy Warhols. Amélie au chant, Bérengère à la guitare, Gabriel à la batterie et Rico à la basse viennent de sortir un premier EP rock diablement efficace intitulé Soldier On. Il nous tarde de les découvrir en live…
En concert le mercredi 16 octobre à 21h au Cuba Café.  

Mélodie Lauret

Mélodie Lauret est une artiste dont la voix posée est aussi captivante que la simplicité des morceaux qu’elle compose. L’une des cadettes du MaMA s’est ainsi dévoilée, cette année, avec ses deux titres 23h28 et, sorti ce 4 octobre, Minuit quelque part. Sans prétention, sa plume véhicule une belle maturité qui rappelle que la variété française n’est pas l’exclusivité des artistes ayant déjà trop roulé leur bosse. Elle démontre également ses talents d’interprète en reprenant, avec douceur et humilité, Mourir sur scène de Dalida. Artiste aux multiples facettes – non seulement autrice-compositrice mais également comédienne – son appétence pour la scène nous donne hâte de la découvrir au MaMA !
En concert le vendredi 18 octobre à 19h15 au Cuba Café

Antoine Pesle

Après avoir co-réalisé l’excellent Petite Amie de Juliette Armanet en 2017. Antoine Pesle révèle cette année Hifi Romance, un album de 11 titres ciselés, mettant en avant son goût pour les univers planants grâce à une pop teintée de soul, solaire et chaleureuse. Ambitieux sur le plan musical, Antoine Pesle ne s’interdit pas les expérimentations sur sa voix, les breaks et les longs passages instrumentaux. Débarrassés des carcans radiophoniques, la musique d’Antoine Pesle n’en reste pas moins touchante, immédiate et…réchauffante.
En concert le mercredi 16 octobre à 23h30 au Cuba Café

Sally

Sally nous a charmés avec JFLA sorti en juin dernier. Un morceau urbain teinté de pop, à la mélodie efficace et au texte certes un brin classique, mais transcendé par ce grain de voix si particulier qui fait toute l’originalité du flow de Sally, née en 1999 à Djibouti. Découverte par le label Paramour grâce à ses vidéos de reprises sur Instagram, la jeune chanteuse n’a pour l’instant révélé que deux titres originaux, et nous sommes curieux d’en entendre un peu plus en live…
En concert le mercredi 16 octobre à 21h15 au Magnum Club

Bandit Bandit

Tels les Bonnie & Clyde du rock français, le duo Bandit Bandit a braqué la nouvelle scène musicale saturée de productions électros et de sonorités urbaines pour y imposer son style brut et sans concessions, bâti sur un (bon) gros son rock, avec en bonus des textes en français. Chez Bandit Bandit, les guitares sont lourdes, la voix féminine et sensuelle, l’énergie bien présente et l’envie d’en découdre sur scène…perceptible ! Leurs deux titres Maux et Pixel donnent le ton et promettent une bien belle soirée.
En concert le vendredi 18 octobre à 18h55 à La Boule Noire. 

Tessa B.

Retour à l’urbain avec la jeune française Tessa B. qui habille ses productions Rnb de mélodies pop entonnées d’une voix claire,  avec une bonne dose d’humour dans ses textes. Entre chanson et rap, Tessa B. affirme enfin sa propre patte musicale après avoir posé sa voix sur les productions de Synapson ou de Jabberwocky.
En concert le mercredi 16 octobre à 23h au Backstage by The Mill

Wildes

Un timbre à la Florence Welsh, une douceur proche de Freya Ridings, une sensibilité mélodique dans la lignée de celles de Birdy ou de Delilah MontaguWildes touche au coeur avec ses titres doux et planants, ses arrangements pop subtils et épurés et sa voix mélodieuse. Forte du succès outre-Manche de son premier EP Illuminate, Ella Walker de son vrai nom, mi-irlandaise et mi-anglaise, a tout pour nous envoûter sur scène.
En concert le mercredi 16 octobre  à 22h40 au Carmen.

MaMA Festival 2019
16 – 17 -18 octobre 2019 à Paris 18 (quartier Pigalle)
Billetterie évolutive :
Pass 1 jour (+ 35 concerts) de 18 à 27 €
Pass 3 jours (+ 100 concerts) de 45 à 55 €