Le jury du prix Médicis vient de dévoiler ses deuxièmes sélection de romans français et étrangers, ainsi qu’une première liste pour les essais.

Cette année, le jury se compose de Marianne Alphant, Michel Braudeau, Marie Darrieussecq, Dominique Fernandez, Anne Garreta, Patrick Grainville, Andreï Makine, Frédéric Mitterand, Pascale Roze et Alain Veinstein.

La remise des prix est prévue le 6 novembre prochain.

Les 10 romans français :

  • Le coeur synthétique, Chloé Delaume (Seuil)
  • Le Grand vertige, Pierre Ducrozet (Actes Sud)
  • La fille du père, Laure Gouraige (P.O.L)
  • L’anomalie, Hervé Le Tellier (Gallimard)
  • La Tannerie, Célia Levi (Tristam)
  • Mes fous, Jean-Pierre Martin (L’Olivier)
  • Une piscine dans le désert, Diane Mazloum (JC Lattès)
  • Histoires de la nuit, Laurent Mauvignier (Minuit)
  • Comédies françaises, Eric Reinhardt (Gallimard)
  • Thésée, sa vie nouvelle, Camille de Toledo (Verdier)

Les 7 romans étrangers :

Les 14 essais et documents :

  • La vie comme un livre, Olivier Betourné (Philippe Rey)
  • Chaudun, la montagne blessée, Luc Bronner (Seuil)
  • Libres d’obéir : le management, du nazisme à aujourd’hui, Johann Chapoutot (Gallimard)
  • Eparses, Georges Didi Huberman (Minuit)
  • Wulan, ville close, Fang Fang (Stock)
  • Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie, Christophe Grangner (Anamosa)
  • Fin de combat, Karl Ove Knausgaard (Denoël)
  • Raviver les braises du vivant, Baptiste Morizot (Actes Sud)
  • Suivant l’azur, Nathalie Léger (P.O.L)
  • Personne ne sort les fusils, Sandra Lucbert (Seuil)
  • Sandor Ferenczi, Benoit Peeters (Flammarion)
  • Affranchissements, Muriel Pic (Seuil)
  • La réponse à Lord Chandos & L’homme aux trois lettres, Pascal Quignard (Grasset)

L’année dernière, le jury avait récompensé Luc Lang pour son ouvrage La tentation paru chez Stock, Audur Ava Olafsdottir pour Miss Islande paru chez Zulma et Bulle Ogier et Anne Diatkine pour “J’ai oublié de “ paru chez Seuil.

Cette année, le jury a récompensé pour le roman français, Chloé Delaume pour Le coeur synthétique paru chez Le Seuil. Côté étranger, Antonio Munoz Molina a été distingué pour Un promeneur solitaire dans la foule (traduit par Isabelle Gugnon) paru au Seuil et le Medicis Essai a été remis à Karl Ove Knausgaard pour Fin de combat paru chez Denoël.