Quatre ans après l’album Let Me Be Mine, l’ex-membre du groupe Modjo est de retour avec le titre Guardia de la Noche et un clip étonnant confectionné par l’artiste Ada Yu et le réalisateur Théodore Bouret.

SI le nom de Yann Destal ne vous dit peut-être rien, vous avez pourtant déjà dû dansé sur le fameux « Lady ! Hear me tonight…» qu’il entonnait avec son acolyte Romain Tranchart au sein du groupe Modjo à l’aube des années 2000. Un Top 10 et une Victoire de la Musique plus tard, ce groupe pourtant emblématique de la French Touch se sépare et c’est en solo que Yann Destal sort son premier album en 2004 : The Great Blue Scar. La critique est aussitôt partagée entre désappointement et admiration. L’album est de qualité mais ne parvient pas à toucher le grand public. Nous sommes loin d’atteindre les records de ventes de Lady et Yann Destal se retrouve alors sans label. En 2012 sort pourtant un deuxième album réalisé seul, Let Me Be Mine, où Yann joue de tous les instruments. Puis un titre en 2014, Walk With Meet enfin en 2016, Guardia de La Noche.

guardia de la noche: UNE rencontre entre trois artistes

Le clip de Guardia la Noche qui accompagne sa sortie en digital est le fruit d’une rencontre entre trois univers : celui de Théodore Bouret, réalisateur, d’Ada Yu, artiste pluridisciplinaire, et de Yann Destal. La jeune femme cherchait à mettre en musique un décor réalisé pour une exposition d’art contemporain, dans lequel Théodore Bouret avait commencé à tourner quelques images. Yann Destal les découvre alors avec étonnement : « Par un troublant hasard, j’étais en train de peaufiner une chanson qui parle de l’univers de l’intimité nocturne, de cette liberté. En découvrant les images, j’ai eu le sentiment de quelque chose de plus qu’une simple coïncidence. Comme si elles et la musique s’attendaient. » 

En effet, la musique de Yann, le décor d’Ada et la mise en image de Théodore se marient à merveille dans ce clip où l’artiste apparaît nue, telle une nymphe de la nuit, perdue entre pénombre et clarté.

https://www.youtube.com/watch?v=gZwEP3hme04&feature=youtu.be

Un titre énigmatique pour un clip très esthétique

Des paillettes et de l’eau d’abord, puis un visage : celui de Yann Destal, méconnaissable, recouvert d’une épaisse couche de paillettes dorées. Alors que celui-ci nous susurre : « Soy Guardia de la Noche », « Je suis le Gardien de la Nuit » en espagnol, Ada Yu apparaît par intermittence au milieu du décor qu’elle a créé. Et c’est dans un véritable rêve éveillé que le clip nous transporte, à mi-chemin entre l’univers coloré de Gondry et la magie de Méliès.

Sur ce titre, chanté en espagnol mais où se mêlent quelques phrases en italien, Yann Destal évoque ce moment précieux qu’est le sommeil, où « tout est pardonné » et où nous sommes libres de rêver d’une autre vie. Véritable berceuse lancinante, parfois inquiétante, Guardia de la Noche n’a vraiment plus rien à voir avec un titre électro à la Lady. C’est une ritournelle chaude et vibrante, où la guitare se mêle à la flûte de pan autour d’une voix enveloppante et sans fard.

Pour agrémenter vos nuits d’été, retrouvez ce titre sur Deezer et iTunes.
Vous pouvez également suivre Yann Destal sur sa page Facebook.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here