Lundi 24 juin, le jury du prix de Sade s’est réuni pour dévoiler une première sélection composée de douze romans. Rendez-vous le 14 septembre pour connaître le lauréat.

Créé par Lionel Aracil et Frédéric Beigbeder, le prix de Sade et son jury se présentent comme une « réunion d’auteurs, d’éditeurs et autres artistes pour la célébration du libertarisme contemporain ». Ils souhaitent récompenser « un auteur singulier et honnête homme, selon la définition de son siècle. Un authentique libéral qui sera parvenu, par-delà les vicissitudes de la Révolution et l’emprise de l’ordre moral, à défaire les carcans de la littérature comme ceux de la politique ».

Le prix de Sade 2019 vient de dévoiler une première sélection comprenant douze romans publiés entre novembre 2018 et avril 2019. Seul un ouvrage n’a pas encore été publié et fait exception, Querelle de Kevin Lambert (Nouvel Attila) et est prévue pour cette rentrée littéraire. Le jury de l’édition 2019 est présidé par Emmanuel Pierrat (avocat et collaborateur chez Livres Hebdo), François Angelier (journaliste et écrivain), Philippe Brenot (sexologue et écrivain), Sarah Chiche (psychologue, psychanalyste et écrivaine), Octavie Delvaux (écrivaine), Anne Hautecoeur (éditrice), Catherine Robbe-Grillet (écrivaine), Jean Streff (secrétaire général) et Laurence Viallet (éditrice et traductrice).

Chaque année, le lauréat reçoit une création d’un artiste contemporain (Alberto Sorbelli, Fabrice Hybert, Jean-Paul Gaultier ou encore Eric Madeleine). Le Prix de Sade 2019 est doté pour cette édition d’une œuvre inédite de Jean-François Meynard.

Voici la sélection :

  • Le cul de la femme, Pierre Louÿs (La Manufacture des livres)
  • Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes, sous la direction de Laurent Baridon, Jean-Philippe Garric et Martial Guédron (Norma éditions)
  • Philosophie des pornographes : les ambitions philosophiques du roman libertin, Colas Duflo (Seuil)
  • Arcueil, Aleksandar Becanovic (Éditions DO)
  • Le Chant de la mutilation, Jason Hrivnak (Éditions de l’Ogre)
  • 300 millions, Blake Butler (Inculte)
  • Métaphysique de la viande, Christophe Siébert (Au Diable Vauvert)
  • Sade Romancier, Dominique Dussidour (Serge Safran)
  • Laurent Benaïm (Taschen)
  • Anthologie de la littérature érotique du Moyen-Âge (Honoré Champion)
  • Querelle, Kevin Lambert (Le Nouvel Attila)

L’année dernière, c’est Jonathan Littel qui avait remporté le prix pour son ouvrage Une vieille histoire, publiée chez Gallimard.

Mise à jour du 5 septembre

  • Le cul de la femme, Pierre Louÿs (La Manufacture des livres)
  • Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes, sous la direction de Laurent Baridon, Jean-Philippe Garric et Martial Guédron (Norma éditions)
  • Philosophie des pornographes : les ambitions philosophiques du roman libertin, Colas Duflo (Seuil)
  • Le Chant de la mutilation, Jason Hrivnak (Éditions de l’Ogre)
  • Métaphysique de la viande, Christophe Siébert (Au Diable Vauvert)
  • Laurent Benaïm (Taschen)
  • Querelle, Kevin Lambert (Le Nouvel Attila)
  • Deux filles de leur père, Pierre Louys (Bartillat)
  • L’encadrement des publications érotiques en France (1920-1970), Anne Urbain-Harcher (Garnier classiques)